Angola: Réouverture du projet sidérurgique de Kassinga


Luanda — Le projet minier sidérurgique de Kassinga (PMSK) dans la province de Huila, dont les activités d’exploration du minerai de fer ont été suspendues dans les années 1970, reprendra à partir de cette année, à la suite de la signature mercredi, d’un contrat d?investissement réalisé par la Tosyali Holding.

Ce contrat d’investissement a été signé par le président de la société internationale, Fuat Tosyali, lors de la 1ère conférence et exposition internationale sur le secteur minier, en présence du Président de la République, João Lourenço.

Le projet, qui sera mis en œuvre par la Tosyali Irone & Steel Angola S.A, est situé dans la municipalité de Jamba (Huíla), à environ 350 km de la ville de Lubango.

Les études de prospection approfondissant la connaissance sur les ressources et réserves dans cette zone ont déjà été réalisées lors de la préparation du projet intégré minier-sidérurgique de Kassinga et Kassala Kitungo.

« Nous ferons de Kassinga une valeur ajoutée pour le développement économique et social de l’Angola », a garanti Fuat Tosyali, expliquant que les travaux de ce projet débutent en janvier 2020.

À Kassinga, la Tosyali Holding a l’intention de démarrer la mine dans un premier temps, sans avancer la durée de ce processus, pour lancer après la production de fer er d’acier, qui constitue la phase industrielle.

« L’année 2020, le projet de Kassinga sera opérationnel et nous acheminerons le matériel dans la province de Namibe dès que les projets autour de son port seront terminés », a ajouté Fuat Tosyali à la presse.

Pour cette phase, a-t-il précisé, ce qui sera fait est d’investir dans l’installation industrielle et la réactivation de la mine, en vue de créer un millier d’emplois dans une première phase.

D’origine turque, la Tosyali Holding est déjà présente sur ce segment, après avoir investi en Algérie, où est installée l’une des plus grandes aciéries et usines de fer, exportée vers plusieurs pays.

Le décret présidentiel du 23 octobre, publié dans le journal officiel « Diário da República », auquel Angop a reçu une cpie, envisage le rôle structurant de ce projet de Kassinga, pour le développement du pays, associé aux efforts de l’Exécutif visant à diversifier l’économie nationale et à créer des emplois.

Pour la mise en œuvre du projet, est autorisée la constitution de la société Tosyali et Iron & Steel Angola S.A, avec une structure actionnariale



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire