Attaque du cortège de Kassory à Labé : qu’en dit Cellou Baldé de l’UFDG ? | Africa Guinee


CONAKRY- L’Union des Forces Démocratiques de Guinée a t-elle planifié l’attaque du cortège du Premier Ministre Kassory Fofana à Labé ? Accusé d’être le conspirateur des violences survenues ce mercredi 20 novembre 2019 lors du séjour du Chef du Gouvernement guinéen dans la cité de Karamoko Alpha, Cellou Baldé a menacé de saisir la justice. 

Au micro d’Africaguinee.com, le député uninominal de Labé a condamné ces violences au nom de son parti, l’UFDG.

« Nous ne souhaitons pas qu’il y ait des violences », a lancé le député Cellou Baldé quui estime qu’il est du droit des populations d’interpeller le Premier Ministre Kassory Fofana sur les tueries survenues à Conakry. 

« Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est le Premier Ministre est un symbole de l’Etat. Vous savez bien dans quel contexte nous sommes. Nous sommes dans une situation de crise. Il y a plus de 20 jeunes qui ont été tués en un mois. Il y a un cortège funèbre qui a été gazé ; Il y a des corps de plusieurs jeuens qui sont à la morgue et qui attendent d’être enterrés. C’est dans ce contexte que le Premier Ministre est parti à Labé. En tant que garant du dialogue social, les populations ont vu en lui un symbole de l’Etat à qui s’adresser. Nous voulons que les populations interpellent le Premier Ministre dans l’ordre normal des choses », a indiqué le député Cellou Baldé. 

Sur les accusations portées contre sa personne, l’élu des populations de la commune urbaine de Labé a estimé qu’elles étaient non fondées. 

« Ce sont des accusations non fondées. Je vu que des jeunes communicants surexcités du RPG ont fait des publications. Il y a un dont je me réserve de porter plainte. C’est le jeune nommé Boubacar Yacine qui est allé jusqu’à indiquer des endroits où je me serais retrouvé avec des jeunes pour planifier l’attaque contre le Premier ministre. Alors que je suis à Conakry, je ne suis pas à Labé », a vigoureusement démenti Cellou Baldé qui précise que ses prises de position sont publiques. 

« Alpha Condé est allé à Labé le mois de décembre dernier. Je me suis exprimé dans tous les medias. J’étais contre son arrivée à Labé, parce que c’était encore des promesses fallacieuses. Un an après l’histoire me donne raison, le bitumage qui avait été initié, on n’a même pas posé deux kilomètres de bitume à Labé », a fustigé Cellou Baldé.  

 

 Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire