Cameroun: Situation normale à l’Est


Constat fait lors de la réunion de coordination administrative tenue à Bertoua, le 12 novembre dernier.« La région de l’Est se porte bien. Elle a retrouvé le groupe des régions camerounaises où la situation sécuritaire est normale », a affirmé Grégoire Mvongo, gouverneur de la région de l’Est lors de l’ouverture des travaux de la réunion de coordination administrative (RCA), le 12 novembre dernier à Bertoua.

Présidée par celui-ci, cette réunion a rassemblé les autorités administratives et les responsables régionaux des services publics et parapublics. Ce, pour faire le point des activités menées au cours du dernier semestre. Parmi les bons points, la situation sécuritaire jugée normale désormais, du fait notamment d’une situation stabilisée aux frontières et dans les villes. En conséquence, l’économie est en progression et les projets d’investissement s’exécutent normalement. Illustration avec les travaux liés à la réhabilitation de la voirie urbaine de Bertoua, qui ont connu une accélération significative. Il en est de même pour la construction de l’hôpital de référence et des 100 logements sociaux.

La synergie entre les activités des acteurs humanitaires et celles déployées par les services de l’Etat s’est améliorée. La construction de la route Mandjou – Akokan – Batouri suit son cours en même temps que la construction et la réhabilitation du système d’approvisionnement de la ville de Bertoua en eau potable. Plusieurs autres projets, en plus de ceux cités plus haut, ont aussi été réalisés allant dans le sens d’améliorer les conditions de vie des populations. Cependant, la rencontre a permis de relever des dysfonctionnements et de rechercher les moyens d’améliorer ce qui doit l’être. Parmi les moins bons points, la suspension des travaux de construction de la route Mbama – Messamena, la multiplication des cas de profanation des tombes, la mauvaise qualité des ouvrages techniques construits avec les fonds publics… L’aggravation de la perturbation liée à la fourniture d’eau et d’électricité, l’insalubrité et l’indiscipline ne sont pas en reste. L’accueil réservé aux usagers des services publics laisse toujours à désirer selon la plus haute autorité administrative de la région. Grégoire Mvongo a donc demandé aux différents responsables de tout mettre en œuvre pour implémenter les bonnes pratiques.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire