Congo-Brazzaville: Finances publiques – Trois cents agents s’imprègnent des fonctionnalités du Sigfip


Le directeur de cabinet par intérim du ministre de tutelle, Hilaire Mavoungou, a ouvert, le 18 novembre à Kintélé, un atelier consacré à la sensibilisation et au déploiement des fonctionnalités du Système intégré de gestion des finances publiques (Sigfip) dans l’ensemble des ministères et institutions territoriales.

Le Sigfip, a rappelé le directeur de cabinet par intérim, s’inscrit dans la dynamique des réformes des finances publiques, impulsée par la volonté de doter le Congo d’un outil de gestion intégré, de type moderne, qui permettra de garantir la transversalité, la fiabilité et la sécurité de l’information financière. Une amélioration de la performance et la transparence de la gestion publique conforme au Plan national de développement 2018-2022.

La sensibilisation autour du Sigfip porte sur la nouvelle chaîne de la dépense publique. Elle réunit les directeurs administratifs et financiers, les gestionnaires des crédits, les chefs des services financiers et matériels et les chefs des services comptables. Pendant une semaine, les participants échangeront sur les différentes fonctionnalités de ce système pour une meilleure exécution du budget de l’Etat exercice 2020.

En ce qui concerne la première journée, elle a été consacrée, entre autres, à la présentation générale de la réforme; du cadre juridique; de la schématique de la nouvelle chaîne de dépense; de la synthétique de la procédure normale d’exécution de la dépense; de la phase administrative et comptable de la chaîne de dépense ; de la technique de l’expression de besoin, demande de prix et l’engagement et, enfin, la présentation technique de l’étape de la liquidation et du mandatement.

Signalons que cet atelier qui prendra fin le 23 novembre intervient après le succès enregistré de la phase pilote des quatre ministères, notamment ceux des Finances et du budget, Intérieur et décentralisation, Construction et Hydrocarbures. La mise en production de ce nouveau système est prévue pour janvier 2020.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire