Cameroun: Deïdo – 1 033 livres pour l’école publique


Le complexe scolaire a inauguré vendredi une bibliothèque offerte par la fondation Elessa Lothin-Sen.

Le complexe scolaire de l’école publique de Deido à Douala dispose désormais d’une bibliothèque riche de 1 033 livres, logée au Groupe II de l’établissement. Un don d’ouvrages scolaires de français, géographie, anglais, lecture, mathématiques, éducation morale et civique, etc., offert par la fondation Elessa Lothin-Sen. L’espace a été inauguré le 15 novembre 2019, en présence de Samuel Célestin Nyindie, chef de la division des Affaires sociales et culturelles (Daesc) des services du gouverneur de la région du Littoral.

La donation a été accueillie à bras ouverts par la directrice de l’école publique de Deido Groupe II, Martine Germaine Kwedi Misse. « Avec cette bibliothèque, on va assister à une pratique pédagogique d’accompagnement pour inciter davantage la curiosité de nos enfants. La lecture, socle du développement mental et de l’imagination, est un devoir scolaire qui doit être vécu pleinement car elle aide à construire des modèles », a-t-elle confiéne appréciation prolongée par le président de l’Association des parents d’élèves et des enseignants du Groupe II, Sylvain Nguiamba : « Nous nous sentons encouragés et cela nous pousse à penser qu’aujourd’hui, il y a encore des individus et des associations qui pensent que l’éducation peut bâtir une nation ».

De son côté, Louis Deschamps Lothin Elessa, président de la Fondation et chef d’entreprise, a rappelé sa mission : « Nous, acteurs économiques, avons également une responsabilité sociale d’accompagner nos Etats dans les politiques publiques. C’est pour cela que nous avons pensé à cette orientation vers les écoles publiques ». Ecoles au pluriel car le soutien de l’association en 2019 a aussi consisté en une remise de 300 bourses d’excellence scolaires aux élèves des établissements primaires publics de Malimba-Océan, Mouanko Centre et Edéa II dans la Sanaga-Maritime, en août dernier.

En septembre, les écoles publiques de Bastos, à Yaoundé, ont eu droit au don d’une bibliothèque de 1 000 livres. Mais la contribution au social n’est pas le seul axe d’intervention de la fondation Elessa Lothin-Sen. Samedi 16 novembre 2019, elle a tenu un forum économique au Gicam sur le thème : « La fiscalité de l’industrie brassicole au Cameroun, un frein au développement de cette dernière ? » Une rencontre qui a vu la participation de l’économiste Roger Mbassa Dine.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire