Congo-Brazzaville: Diversification économique – Lancement de l’Institut national d’intelligence stratégique


Le cadre d’échanges devant rassembler les différents acteurs impliqués dans le domaine de l’économie a été présenté, le 21 novembre à Brazzaville, par le président de l’Université des connaissances africaines (UCA), Patrice Passy.

L’Institut national d’intelligence stratégique (Inis) vise, entre autres, à demander aux acteurs économiques et décideurs stratégiques de penser mondialisation, réfléchir africain et agir congolais. En effet, ce cadre se veut être partenaire technique des entreprises et organisations nationales. Il s’agit notamment de celles qui souhaitent optimiser les opérations de recherche et d’exploitation de toute l’information utile en leur sein pour éclairer et guider les prises de décisions stratégiques.

L’Inis s’est également fixé l’objectif de permettre aux entreprises et organisations nationales de dépenser moins et d’être mieux informées ; de réduire les coûts de non-qualité, de non-information et sous-information, en mutualisant les ressources pour dégager les collèges invisibles. Il s’agira aussi de permettre aux entreprises de scruter leur environnement, détecter les opportunités directes et indirectes pour anticiper et mieux gérer les problématiques relevant de la prospective, de l’accident, des risques systémiques et des crises.

Ainsi, cet institut entend offrir son savoir-faire autour de six modules, à savoir la production des connaissances, les informations professionnelles, les expertises, les formations certifiantes, les services à haute valeur ajoutée ainsi que la production des activités de communication.

Lançant son concept sur le thème « Rôle, les enjeux, marchés et perspectives de l’intelligence stratégique pour les entreprises et organisations au Congo », Patrice Passy a rappelé que cet institut a été conçu parce le Congo est passé pays périphérie à un pivot stratégique au niveau de majeurs pétroliers.

« L’objectif de l’Inis est de redynamiser ou de dynamiser la réflexion sur la diversification économique de l’intelligence stratégique de l’Etat qui doit accompagner les activités des entreprises congolaises sur le marché domestique et dans la sous-région. C’est un cadre qui puisse permettre à la communauté des experts économiques et financiers de se retrouver autour de certaines questions et de certains axes pour échanger », a expliqué le promoteur de l’Inis.

Expert international en intelligence économique et communication d’influence, Patrice Passy est revenu, dans son exposé inaugural, sur l’importance de l’information qui est à la fois un outil d’aide à la décision et d’accompagnement des entreprises. « L’information dans l’entreprise souffre du fait qu’elle reste un privilège parce que tout le monde n’y a pas accès. Quand tout le monde n’a pas accès à l’information dans une structure, la rumeur et le trafic d’influence s’installent. Lorsqu’il y a aussi trop d’informations, il n’y aura pas le temps d’analyse », a-t-il rappelé.

Notons que l’UCA est une association apolitique ayant pour objectif de concevoir de nouveaux paradigmes africains face aux exigences de la mondialisation et utiles à la reconversion industrielle des pays du continent.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire