Angers nouveau dauphin, Reims et Nantes ralentis, Strasbourg dépucelé / Ligue 1 / J14 / Résumé / SOFOOT.com


Trois petits buts à la pause : cette 13e journée de Ligue 1 n’allait pas réconcilier ses détracteurs avec notre championnat. Angers n’en a que faire : avec une nouvelle victoire étriquée contre Nîmes (1-0), les soldats de Stéphane Moulin s’installent à la deuxième place ! Frustré à Metz (1-1), Reims s’invite dans le top 5, suivi de près par Nantes, auteur d’un résultat similaire à Brest (1-1). Dijon s’est fait du bien en triomphant de Rennes (2-1), alors que Strasbourg est passé de 0 à 4 buts à l’extérieur en championnat cette saison en un seul match, contre Amiens (0-4).

Angers 1-0 Nîmes

But : Mangani (67e) pour Angers

Il va falloir s’y habituer. N’en déplaise aux autres poids lourds du championnat, Angers est bien le nouveau dauphin du PSG. Et cela ne surprendra pas grand-monde du côté de Raymond-Kopa : les ingrédients de l’excellente saison des locaux ont encore été réunis ce soir : une défense de fer, une solidarité de tous les instants et des joueurs qui participent tous à l’effort collectif. Cette fois, c’est Thomas Mangani qui est venu mettre fin à la résistance héroïque de Paul Bernardoni. Un petit but qui fait le bonheur des hommes de Stéphane Moulin, qui peuvent désormais se jeter sur leur télé pour regarder le match de l’OM demain.

Metz 1-1 Reims

Buts : Traoré (47e) pour Metz // Disasi (7e) pour Reims

Oui, Reims était bien dauphin provisoire à la pause. Et avec 366 minutes consécutives sans marquer, qui aurait pu penser que Metz allait briser le rêve des Angevins ? Personne ou presque, sauf Adama Traoré. En répondant à l’ouverture du score précoce d’Axel Disasi sur corner, l’ailier malien a soulagé pas mal de monde du côté de Saint-Symphorien. Qui se contentera d’un match nul logique. On ne trompe pas deux fois la redoutable défense des Champenois, quand même. À noter l’exclusion de Mathieu Cafaro pour égayer la fin de rencontre.

Brest 1-1 Nantes

Buts : Cardona (68e) pour Brest // Coulibaly (31e) pour les Canaris

Avec 4 défaites lors des 4 dernières journées de Ligue 1, autant dire que Nantes se présentait sur la pelouse de Brest avec la chair de poule. Mais même en plein mois de novembre, Kalifa Coulibaly n’a pas froid. Sur un centre contré venu de la droite à la 31e minute, la sphère retombe en cloche : du pain béni pour le Gulliver malien, qui s’impose évidemment de la tête… sauf qu’il loupe le ballon, ballon qui retombe miraculeusement sur le mollet de l’attaquant avant de prendre le chemin des filets de Gautier Larsonneur. Chanceuse cette ouverture du score ? Oui, mais méritée. En début de seconde période, on prend les mêmes belligérants, mais on inverse le résultat : c’est cette fois le gardien international espoirs qui signe une parade hallucinante pour frustrer le Canari géant. Mais Irvin Cardona n’était pas décidé à laisser seulement deux hommes se partager la lumière. À gauche, le jeune Français s’offre un délicieux slalom avant de surprendre tout son monde (Alban Lafont le premier) en choisissant la frappe excentrée plutôt que le centre. Inspiration gagnante et match nul logique.

Dijon 2-1 Rennes

Buts : Sammaraitano (70e), Chouiar (83e) pour Dijon // Raphinha (59e) pour Rennes

Relégable, Dijon ? Ce n’est pas ce que Rennes a dû comprendre au vu de la première période des Bourguignons. Malheureusement pour eux, Mounir Chouiar (sur un coup franc de folie) et Fouad Chafik n’ont pu trouver que les montants d’un Edouard Mendy lui aussi décisif. Et ce sont même les Rouge et Noir qui réalisent un petit hold-up après le retour aux vestiaires grâce à l’élégant Raphinha. De quoi faire redoubler la rage des locaux, qui prendront logiquement le dessus grâce à l’inusable Frédéric Sammaritano et le jeunot Mounir Chouiar. Ça va mieux du côté de Dijon !

Amiens 0-4 Strasbourg

Buts : Caci (43e), Ajorque (56e), Mothiba (72e), Da Costa (76e) pour Strasbourg

Un Amiens presque plus séduisant à l’extérieur, un Strasbourg qui n’a encore jamais marqué (!) hors de ses bases depuis le début de la saison : qu’on se le dise, cette rencontre semblait promise à un 0-0 dégueulasse. Sauf que la trêve a fait beaucoup de bien aux Alsaciens… au point de marquer non pas un, mais quatre pions à l’extérieur ce samedi soir ! C’est Antony Caci qui a rompu la léthargie générale juste avant la pause à la suite d’un contre rigoureusement mené. On bétonne tout, emballé, c’est pesé ? Loin de là, puisque Ludovic Ajorque (d’une percée bluffante pour un tel géant), Lebo Mothiba et Adrien Thomasson ont tenu à participer à la fête. Fête qu’Aurélien Chedjou a quitté plus tôt que prévu, exclu pour un deuxième jaune. Le calice jusqu’à la lie, comme on dit.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Douglas de Graaf





  • A lire aussi

    Laisser un commentaire