Angola: L’Interpol suggère une Législation pour la protection des biens culturels


Luanda — Le directeur national de l?Organisation Internationale de Police criminelle (Interpol) a suggéré vendredi depuis Luanda la création des Lois visant à protéger les biens culturels et le marché des Arts en Angola.

Pour assurer un meilleur contrôle des biens culturels et la protection des installations qui les abritent, il s’avère indispensable d’inventorier les collections, y compris les photos, a estimé Destino Pedro.

Intervenant dans un Séminaire sur le « Combat contre le trafic des biens culturels », organisé par l’Institut National du Patrimoine Culturel, le responsable a souligné que l’interpol ne recevait pas comment tel des dénonciations de vols de biens culturels.

La dernière dénonciation a été enregistrée en 2002, a-t-il expliqué en développant le thème « Interpol et le combat contre le trafic des œuvres d’art et d’autres biens culturels ».

De son côté, le spécialiste de l’Administration Générale de Taxe (AGT),, Idalécio Cardoso, parlant de « la protection des biens culturels à la lumière de la législation angolaise », a plaidé pour l’introduction des reformes législatives profondes, qui permettent, outre la dynamisation du développement économique, l’attraction d’investissements et la promotion d’emploi.

« En cette heure de globalisation, intégration et ouverture progressive vers l’étranger, le système de taxe requière des réponses rapides avec des lois propres à ce genre de phénomènes », a-t-il ajouté.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire