Business Angels, un instrument indispensable pour le renforcement de l’écosystème des start-up au Maroc


Un premier séminaire d’une série de formations-conseil, assurée par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) en vue de renforcer l’écosystème des start-up au Maroc, s’est tenu les 29 et 30 octobre, à LaFactory, incubateur et fondateur du réseau Angels4Africa, au profit des Business Angels marocains, a indiqué, récemment, la GIZ dans un communiqué.
Ce séminaire animé par l’Association des Business Angels européens (BAE), s’inscrit dans le cadre des initiatives de renforcement et de professionnalisation de l’écosystème des start-up au Maroc, menées par la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE) du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, conjointement avec la GIZ.
Cette formation-conseil a permis de démystifier le processus d’investissement dans toutes ses étapes comme l’instruction, la valorisation, la négociation, la contractualisation et le suivi. Elle a été assurée par la GIZ grâce à un cofinancement de l’Union européenne dans le cadre du partenariat entre le Programme Maroc-Union européenne d’appui à la compétitivité et à la croissance verte (PACC) et le projet de la GIZ « Taahil Al Mokawalat » (TAM III) et sur mandat du ministère allemand de coopération internationale (BMZ), rapporte la MAP.
La formation des Business Angels est primordiale, dans la mesure où ils sont à la fois investisseurs, mentor/coach, facilitateurs entre l’entrepreneur et le marché, a fait savoir la même source.
En concertation avec la DTFE, la GIZ vise l’extension de sa coopération à d’autres réseaux d’investisseurs providentiels au Maroc étant donné que le réseautage s’est avéré dans beaucoup de pays être un instrument efficace de l’activité des Business Angels. L’appui à l’écosystème marocain des Business Angels et start-up, s’insère dans le cadre stratégique d’un Small Business Act marocain.
Les Business Angels sont des personnes physiques qui investissent une part de leur patrimoine dans le capital d’une entreprise innovante à fort potentiel, et mettent à disposition de l’entreprise, leurs compétences, leur expérience, leurs réseaux relationnels et une partie de leur temps. Ils sont souvent membres de réseaux, ce qui leur permet de mutualiser les efforts, de profiter de l’expertise multivariée des membres et favoriser le co-investissement.
L’essor de cet instrument a fait ses preuves dans plusieurs pays du monde, il constitue une plus-value avérée à la chaîne de financement des entreprises innovantes, ajoute la même source. Angels4Africa est un réseau de Business Angels qui investit dans des start-up africaines à fort potentiel de croissance, initié par LaFactory qui a déjà passé en revue plus de 450 start-up basées sur tout le continent africain (Sénégal, Côte d’Ivoire, Maroc, Egypte, Rwanda, Kenya, Nigeria, Ghana, Zimbabwe, etc.). Les membres du réseau Angels4Africa ont présélectionné 32 start-up à fort potentiel de croissance et organisé des comités de sélection avec des experts de chaque secteur tech (Fintech, IOT, AI, Genentech…). Les membres du jury dûment choisis ont tenu un rôle d’évaluateur mais aussi ont apporté leur savoir-faire personnel et leur professionnalisme aux start-up.

 



libe

A lire aussi

Laisser un commentaire