Comment le réseau a été infiltré et neutralisé…


 

Dans la dernière décade du mois d’octobre 2019, le chef de la Section de Recherches a reçu des renseignements relatifs à un réseau de trafiquants de faux billets de banque au centre duquel se trouverait l’ancien député Seydina Fall alias Boughazaly. Un dispositif a été ainsi mis en place pour mettre fin aux agissements de ces délinquants. Le dimanche 10 novembre 2019, un premier rendez-vous a été fixé dans une dibiterie à Ouest-Foire pour l’achat de faux billets par l’agent infiltré de la Sr auprès de Mallé Diagne. Mais l’opération n’a pas prospéré. 

 

Mamadou Diop se présente à l’agent infiltré avec un million de dollars en billets noirs.

 

Un deuxième rendez-vous a été fixé à l’hôtel King Fahd Place par le chef de la Sr, pour son agent infiltré, afin de mieux rassurer le fournisseur. Le mercredi 13 novembre 2019, en lieu et place de Mallé Diagne qui est venu au premier rdv, c’est Mamadou Diop alias Dave qui a retrouvé l’agent infiltré dans l’hôtel. Il était détenteur d’un paquet de billets noirs estimés à un million de dollars qu’il devait échanger contre 120 millions de Fcfa. L’agent infiltré décline son identité, l’équipe civile sort de sa planque et Mamadou Diop est arrêté. Interrogé, il coopère et balance Mallé Diagne, Khalifa Ababacar Dia, Oumar Samb tous domiciliés à Ouakam et Moussa Ouédrago domicilié à Liberté III. 

 

Le Chef de la Sr  «prend » une chambre au King Fahd 

 

Tous sont interpellés lors d’une opération menée par la Sr. Conduits à la Caserne Samba Diéry Diallo, siège de la Sr, Mamadou Diop alias Dave et ses acolytes ont cité Boughazaly comme étant le fournisseur de billets noirs. Le 14 novembre, vers 11 heures, dans le bureau du chef de la Sr et en mode en haut-parleur, Oumar Samb a appelé Boughazly pour passer commande. « J’ai un ami qui a besoin de billets noirs est ce qu’il y’a des disponibilités ? ». L’ancien député lui répond qu’il est dans son bureau avant de lui demander de le retrouver devant l’Assemblée nationale. Finalement, le rendez-vous est fixé devant la Brioche dorée de Ngor. 

 

Depuis le bureau du chef de la Sr, Oumar Samb passe «commande » auprès de Boughazaly.

 

 

Vers 14 heures 30, Boughazaly débarque sur le lieu de rendez-vous pour rencontrer Samb et le supposé client qui est en réalité un gendarme infiltré. Une fois dans la voiture de Boughazaly et après négociations sur le «prix », l’agent infiltré ressort quelques minutes aprés et fait signe à ses collègues qui encerclent le véhicule. Dans le coffre, les gendarmes découvrent une liasse de cent billets contrefaits en coupures de 100 euros, une liasse de cent billets contrefaits en coupures de 50 euros, une autre liasse de billets noirs, un pot de poudre noire estampillée «développeur monétaire universel », une somme de 6 millions de Fcfa, un pistolet Walter P22 etc.

 

A la Sr, Boughazaly brandit son…immunité diplomatique

 

Dans la foulée, une autre équipe se rend à Liberté 3 pour cueillir Moussa Ouedrago. Interrogé sur Pv, il soutient avoir été reçu par Boughazaly qu’il a connu par l’entremise d’Oumar Samb. D’après lui, Boughzaly lui avait montré des liasses de billets noirs en lui proposant de les laver. Conduit au siège de la Sr, Boughazaly, qui a été pris en flagrant délit a…brandi son immunité diplomatique avant d’exiger la présence de son conseil. Il sera libéré, entre temps, sur convocation .

Libération.



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire