Nord-Kivu : reprise des activistes à Butembo au lendemain d’une journée ville morte émaillée des tensions


Les activités ont repris ce samedi 23 novembre à Butembo (Nord-Kivu) au lendemain d’une journée émaillée des tensions. Boutiques, magasins, petits commerces et banques ont ouvert au centre-ville, a constaté le reporter d’ACTUALITE.CD. 

Cette reprise de la vie socio-économique à Butembo intervient au lendemain d’une journée de vendredi décrétée « ville morte » par des groupes de pression, dont le Parlement Debout de Furu, en vue de décrier la résurgence des violences dans la région de Béni et exiger le départ de la Monusco qu’ils accusent de « n’avoir rien fait pour protéger les civils contre les affres des présumés rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF).

Au cours de cette journée, on a assisté aux altercations entre un groupe des manifestants et les forces de l’ordre, notamment à Furu où les policiers intervenaient, à coups de gaz lacrymogènes et coup de feu pour dégager les artères principales barricadées tôt le matin. Le Parlement Debout de Furu a avancé à un bilan de trois personnes blessées par balles, et plus de dix autres interpellées.

Dans un entretien avec la presse, le colonel Richard Mbambi, commissaire supérieur de la police à Butembo a confirmé seulement les interpellations. Mais il a aussi justifié que les policiers ont fait recours aux coups de feu lors qu’ils ont réalisé qu’ils étaient en face des manifestants violents et armés, après que deux coups de feu sont provenus du côté des manifestants. Les personnes interpellées seront déférées à la justice, a-t-il rassuré.

Claude Sengenya

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire