Angola: Vers la construction des écoles proportionnelles à la croissance de la population


Luanda — La construction des écoles devrait être directement proportionnelle à la croissance de la population, de façon à surmonter la carence des enseignants et réduire le nombre d’élèves dans les salles de classe surpeuplées.

Ces propos ont été tenus vendredi, à Luanda, par le secrétaire d’Etat à l’Enseignement préscolaire et général, soulignant qu’il y avait carence d’enseignants dans presque toutes les provinces du pays, car il y avait, annuellement, des enfants à l’âge scolaire.

Cette situation implique nécessairement le recrutement de nouveaux enseignants à placer dans les salles à construire proportionnellement avec la croissance de la population, a ajouté Pacheco Francisco à la clôture d’un Séminaire International sur les Cours par Correspondance et Itinérants.

Améliorer le secteur de l’Education est un défi à relever par le Ministère, a-t-il dit, affirmant que son département travaillait pour y parvenir.

Pacheco Francisco estime que pour améliorer la qualité de l’éducation, il faut promouvoir la compétence, de façon à rendre les enseignants plus professionnels et engagés dans le professorat et apprentissage.

Cette procédure permettrait d’obtenir des résultats significatifs dans l’apprentissage des enfants, a-t-il ajouté.

« Il ne suffit pas seulement de parler de l’Education, si nous ne regardons pas les résultats en termes d’apprentissage des élèves. Si les enfants n’apprennent pas, nous serions obligés, nous, de réfléchir sur notre façon de travailler », a-t-il conclu.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire