Au Chili, des supporters envahissent un stade pour manifester contre la reprise du … / Amérique du Sud / Chili / SOFOOT.com



La lutte populaire plus forte que le football.

Au Chili, en accord avec la Fédération et le gouvernement, le football devait reprendre ses droits ce week-end, après plus d’un mois de suspension à la suite des importantes manifestations qui secouent le pays. Pourtant, le championnat chilien a de nouveau été interrompu. Annoncée dans un communiqué officiel du ministère de l’Intérieur publié vendredi soir, cette décision a été prise à cause du manque d’ « effectifs policiers nécessaires pour garantir le maintien de l’ordre et de la sécurité publique autour des stades » .

En parallèle, les supporters de Colo-Colo, un des clubs les plus populaires du pays, se sont introduits dans le stade de La Florida, au sud de Santiago de Chile, pour interrompre la rencontre entre Union La Calera et Deportes Iquique, qui s’y jouait. À la 67e minute, les joueurs sont rapidement retournés aux vestiaires, avant que la police ne disperse les barras bravas de Colo-Colo à coups de gaz lacrymogène. Dans la foulée, les joueurs de l’Eterno Campeon et des autres équipes de Première Division ont refusé de jouer ce week-end.

Ces manifestations ont déjà fait plus de 2000 blessés et 23 morts.
AD





A lire aussi

Laisser un commentaire