Après les mots, De Laurentiis passe à l’action et sanctionne lourdement ses … / Italie / Napoli / SOFOOT.com



La purge, Napoli edition.

Près de trois semaines après l’annonce de sanctions envers ses joueurs, coupables d’avoir boycotté la mise au vert qu’il leur avait imposée, Aurelio De Laurentiis va passer à l’action. Selon les médias italiens, notamment la Gazzetta dello Sport, le président napolitain va lourdement sanctionner financièrement la totalité de l’effectif, et n’hésitera pas à faciliter le départ de plusieurs de ses cadres qui se sont retrouvés au cœur de la mutinerie.

Dans le détail, la totalité des joueurs va se voir infliger une amende sous forme retenue sur salaire équivalent à 25% de leurs revenus, à l’exception de Kévin Malcuit, blessé et absent à ce moment-là, et d’Allan, qui s’est frité avec le fils De Laurentiis et qui se voit lui amputé de 50% de son salaire. Au total, ce sont près de 2,5 millions d’euros qui seront prélevés sur les salaires des joueurs, dont 200 000 euros pour le seul Allan. De lourdes amendes qui n’empêcheront pas De Laurentiis d’attaquer en justice ses joueurs pour atteinte à l’image du club.

De plus, une vaste opération nettoyage de l’effectif va être lancée dès cet hiver. Selon la Gazzetta, Aurelio De Laurentiis veut faciliter le départ de plusieurs joueurs en fin de contrat en juin prochain (Callejón, Mertens) et a décidé de mettre sur le marché plusieurs cadres de l’équipe qui ont activement contribué à la mutinerie (Insigne, Allan).

Le « Black Friday » avant l’heure.
AAF





A lire aussi

Laisser un commentaire