Bloomberg, une fortune gigantesque dans la balance démocrate



Candidat démocrate depuis dimanche 24 novembre, l’ancien maire de New York, neuvième fortune mondiale, est accusé par certains de ses rivaux de vouloir “acheter l’élection”. Pour la presse américaine, ses considérables ressources pourraient être un atout maître face à Donald Trump.

“Michael Bloomberg va bientôt savoir si l’argent permet vraiment d’acheter l’amour”, souligne NBC News. L’ancien maire de New York a annoncé officiellement dimanche 24 novembre sa candidature à l’investiture démocrate pour la présidentielle 2020.

Sa fortune estimée à 55 milliards de dollars, qui fait de lui la neuvième personne la plus riche au monde selon Forbes, inquiète ses rivaux démocrates, certains l’accusant “de vouloir acheter” la primaire, selon NBC News. “Cette élection ne devrait pas être à vendre”, a ainsi déclaré samedi 23 novembre Bernie Sanders.

Il faut dire que Bloomberg avait lancé la veille une campagne publicitaire chiffrée à 31 millions de dollars, un record. Et qu’il compte mettre en œuvre une stratégie inhabituelle en menant “une campagne nationale” et en faisant l’impasse sur les États où les électeurs démocrates votent en premier, dont l’Iowa et le New Hampshire.

Le trésor de guerre de Trump

Mais selon NBC News, la richesse de Michael Bloomberg, qui a toujours financé lui-même ses campagnes électorales, “pourrait être une arme puissante contre Donald Trump, qui est en train de se constituer un trésor de guerre pour l’élection de 2020”.

Pour le Financial Times, la candidature du

[…]

Nicolas Coisplet





A lire aussi

Laisser un commentaire