Burkina : Le CDP convoque un congrès extraordinaire pour rapporter les sanctions disciplinaires


L’an deux mille dix-neuf et le samedi 23 novembre s’est tenue une session extraordinaire du Bureau Politique National (BPN) du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) au siège national du Parti, de 10 heures 05 mn à 12 heures 30 mn, sous la présidence effective du Camarade Wend-Vennem Eddie Constance Hyacinthe KOMBOIGO, Président du Parti, Président du Bureau Politique National.

La convocation de cette Session extraordinaire du Bureau Politique National du Parti, avait pour point principal à l’ordre du jour : l’examen du projet de rapport circonstancié du BPN au congrès extraordinaire sur la levée des sanctions disciplinaires prises par le Congrès extraordinaire du 22 septembre 2019, conformément aux orientations du Président d’Honneur et fondateur du Parti.

Dès l’ouverture de la session, le Président du Parti, après avoir rappelé les circonstances de l’assassinat du Camarade Oumarou DICKO, Député-Maire de Djibo et 11ème Vice-président du CDP et de ses compagnons d’infortune, a demandé une minute de silence en mémoire du repos des âmes des disparus. Il a ensuite, décliné l’ensemble des actions engagées à la fois par le Parti, le Groupe Parlementaire CDP, l’Assemblée Nationale et le Gouvernement pour rendre hommage aux défunts. Il a informé le BPN du fait que le BEN, en sa 24ème réunion, le lundi 18 novembre 2019, a décidé de la mise en place d’une commission ad hoc pour mener la réflexion sur des actions de commémoration des martyrs dans l’histoire de notre Parti.

Remerciant toutes les personnes qui, de loin ou de prêt, ont exprimé leur solidarité et leur compassion en cette douloureuse épreuve, le Président du Parti a souhaité qu’une cotisation volontaire soit faite, séance tenante, par les membres du BPN, en guise de soutien à la famille. Ce qui fut fait.

Abordant le premier point de l’ordre du jour, relatif à l’examen et l’adoption du projet de rapport circonstancié du BPN au congrès, le Président du Parti a d’abord fait un rappel historique sur l’ensemble des évènements passés et introduit le Secrétariat Général pour la présentation dudit projet qui s’articule comme suit :

-  le Contexte et la justification de la convocation du Congrès extraordinaire ;

-  le rappel des orientations du Président d’Honneur et des procédures diligentes entreprises ;

-  l’invite à la prise de décision rapportant les sanctions prononcées par le Congrès extraordinaire du 22 septembre 2019.

Ainsi donc, il a été soumis à l’appréciation au BPN deux (02) projets de résolutions : l’un sur la levée des sanctions prises et actés par le Congrès extraordinaire du 22 septembre 2019 et l’autre sur le respect des orientations du Président d’Honneur relatives à la discipline, la cohésion et l’unité du Parti. Un projet d’appel à la mobilisation générale a aussi été retenu.

A la suite de cette présentation, les membres du BPN, ont apprécié positivement la qualité du rapport, fait des observations et exprimé des préoccupations notamment celles en lien avec la nécessité de respecter la discipline au sein du parti et de travailler à l’unité et à la cohésion du Parti.

Face à ces préoccupations, le Président du Parti a d’abord rappelé le contenu de la dernière lettre du Président d’Honneur et rassuré les camarades de son implication effective afin d’aplanir les divergences.

Il a ensuite, appelé les membres du BPN à transcender les égos et à faire preuve de tolérance, de tempérance et d’esprit de militantisme à l’égard des Camarades sanctionnés.

Il a terminé, en réaffirmant son attachement au respect strict des textes fondamentaux du Parti.

A l’issue de ces échanges, le projet de rapport circonstancié a été adopté à l’unanimité et par acclamation.

Aussi, le BPN a décidé de la convocation d’un Congrès extraordinaire pour le Samedi 07 décembre 2019, dans la Salle omnisport du Comité National Olympique et des Sports Burkinabé (CNOSB), à partir de 9h, autour de l’examen et l’adoption du rapport circonstancié du BPN au Congrès, dans le but de rapporter les sanctions disciplinaires prises par le Congrès extraordinaire du 22 septembre 2019.

Avant de lever la session, le Président du Parti a félicité les Camarades pour leur disponibilité et la constance de leur engagement. Il les a également exhorté à inscrire toujours leurs actions dans le renforcement des acquis du Parti, en privilégiant le dialogue et les débats contradictoires à l’intérieur du Parti.

Il a terminé par un appel à l’unité et à la cohésion, gage de la reconquête effective du pouvoir d’Etat en 2020.

Démocratie – Progrès – Justice

Ouagadougou, le 23 novembre 2019

Président du Parti

Le Président du Bureau Politique National

Wend-Vennem Eddie Constance Hyacinthe KOMBOIGO





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire