Cameroun: La fondation Lions Quest affûte ses armes contre la délinquance juvénile à Douala


Une réunion de trois jours réunissant les Lions Quest d’Afrique francophone s’est tenu à Douala la capitale économique du Cameroun, en fin de semaine dernière avec en ligne de mire l’intensification de la lutte contre la délinquance juvénile ainsi que d’autres fléaux sociaux .

70% de la population africaine est constituée de jeunes. Il est très facile pour ceux ci vivant en milieu urbain de se laisser entrainer par plusieurs fléaux qui minent la jeunesse en milieu urbain, délinquance juvénile, consommation des stupéfiants, descolarisation pour ne citer que ceux là.

C’est dans cette optique que le Lions Quest dont l’une des missions principale est de servir les couches vulnérables a mis sur pieds depuis 1975 le programme Quest. Ce programme a pour objectifs de développer chez les enfants des mécanismes de lutte et de défense face aux agressions extérieures de violences, de drogue, de grossesses précoces et de délinquance juvénile.il vise également à promouvoir le changement de comportements chez les jeunes par l’acquisition des compétences essentielles de vie basée sur un triptyque enseignant-enfant-famille. Le programme a été introduit au Cameroun depuis 2015 et est dispensé aujourd’hui dans 15 établissements dans les villes de Douala et Yaoundé. Il va s’étendre à trois autres régions dès cette année scolaire.

Depuis son lancement, ils sont près de 18 millions de jeunes qui ont déjà bénéficié de l’accompagnement du programme Quest grâce auquel ils ont su développer un savoir être à travers des méthodes d’enseignement particulières Bâties sur le ludique et via son approche participative qui se trouvent plutôt adaptées a cette catégories de jeunes.

La rencontre de Douala était donc une occasion pour les Lions de mutualiser les expériences, partager les meilleures pratiques et poser les jalons du futur, ceci pour une meilleure appréhension du Lions Quest.

Il faut noter que malgré toute sa bonne volonté, les actions du Lions Club au Cameroun sont toujours tachées par des préjugés malsains qui ternissent l’image de cette organisation. Celle ci a donc pris sur elle d’entreprendre une ouverture aux médias afin que ceux ci puissent véhiculer la bonne information ce qui leur permettra de mieux asseoir leurs actions et soulager plus de couches vulnérables.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire