Bobo-Dioulasso : Le ministère en charge de l’Economie numérique tient son deuxième CASEM de l’année


Le ministère de Développement de l’économie numérique et des Postes a marqué une halte pour faire le bilan de ses activités avant d’engager de nouvelles actions. C’est ainsi qu’il a organisé son deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2019, ce vendredi 22 novembre à Bobo-Dioulasso. La rencontre a été présidée par la patronne du département, Hadja Ouattara/Sanou.

La Maison de la culture Mgr-Anselme-Titiama-Sanou a abrité, le vendredi 22 novembre 2019, le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes.

Cette session, qui est l’instance supérieure de décision ministérielle, constitue un lieu de dialogue constructif pour poser les jalons nécessaires à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de développement de l’économie numérique et des postes.


Ce CASEM répond également à un souci d’amélioration des performances du département et servira de cadre de réflexion pour une meilleure organisation et des résultats probants en 2020.

Le choix de la ville de Sya pour tenir cette session se justifie par le fait que la région des Hauts-Bassins abrite d’importantes infrastructures de communication électronique. En effet, cite la ministre Hadja Ouattara/Sanou, la région bénéficie, entre autres, de deux mini-data centers ; des nœuds Cloud du Centre de calcul de l’Université Nazi-Boni ; 84 km de fibre optique déployée en réseau métropolitain, portant à 89 km le réseau de fibre optique de Bobo-Dioulasso contre 5 km en 2016 ; 605 sites d’administration dans les chefs-lieux de région, dont 137 à Bobo-Dioulasso ; douze agences postales dont neuf dans le Houet, deux dans le Kénédougou et une dans le Tuy ; 54 km de travaux de génie civil pour la pose de la fibre optique dans le cadre du projet Backbone national des télécommunications…


Le CASEM s’est penché sur la revue à mi-parcours du programme d’activités 2019 du ministère, le programme d’activités 2020, les acquis engrangés, les difficultés et perspectives dans la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires (PAP).

Pour 2020, la ministre Hadja Ouattara/Sanou annonce entre autres la poursuite de la réalisation des infrastructures (point d’échange internet, réseau national de fibre optique…), des formations au profit du grand public, l’accompagnement des startups, l’extension du réseau postal, la création de services et produits innovants pour les consommateurs des services postaux.


A cet effet, la ministre a demandé qu’un regard critique et de fond soit porté sur les différents documents qui seront présentés afin que les informations et enseignements tirés puissent être utiles dans le sens d’une mise en œuvre efficiente des missions assignées à son département. Ainsi, les objectifs seront réorientés, les ambitions et les attentes précisées.


Pour conclure, la ministre a invité tous les participants à s’investir pleinement dans les travaux pour qu’à l’heure du bilan, ils soient tous fiers du travail réalisé.

Le 4e adjoint au maire de Bobo-Dioulasso, Alain Sanou, a, pour sa part, souhaité au ministère un bon CASEM.

Haoua Touré

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire