Bras de fer dans les régies financières : les syndicats accordent une nouvelle chance au gouvernement


Les membres de la COSYREF durant le vote © Gabonactu.com

Les agents des Régies foncières réunis autour de la Confédération syndicale des Régies financières (COSYREF) ont voté lundi à mains levées pour l’ouverture d’un dialogue qui ne dépassera pas deux semaines avec le gouvernement afin de parvenir à un dénouement de la crise qui mine cette administration.

Le vote de ce lundi suspend la grève illimitée entamée le 11 novembre dernier pour entrer en négociations avec la tutelle.  En effet, après moult tractations, le ministre de l’Economie, Roger Owono Mba a finalement manifesté sa volonté de dialoguer avec le syndicat en dépêchant son ministère délégué.

« Le ministre délégué nous a appelé pour montrer la volonté du ministre de vouloir dialoguer avec les partenaires sociaux que nous sommes. C’est suite à cet appel que nous sommes venus ce matin pour consulter la base afin qu’elle puisse décider si elle-nous donne le mandat d’ouvrir les négociations ou pas avec le gouvernement », explique Erisco Mvou Ossialas.

Les agents des Régies financières espèrent à travers cette démarche parvenir à une solution favorable à leurs revendications.  « La base a répondu de manière effective et claire sur la demande de l’ouverture des négociations. C’est donc en homme aguerri avec l’accord de ma base que nous allons dès aujourd’hui, nous rapprocher des autorités afin de pouvoir ouvrir les négociations pour que les points de revendication qui nous ont emmené dans la rue puissent trouver un début de solution », précise le président du COSYREF.

Après plusieurs semaines de répit, la COSYREF est de nouveau entrée en grève le 11 novembre dernier. Ces agents réclament, entre autres, la régularisation des situations administratives, l’harmonisation du cadre juridique qui encadre les primes et la réduction des inégalités dans le traitement des agents au sein de leur administration.

Lisa Mboui





gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire