Comment Coca-Cola veut accélérer sur le marché des boissons en Afrique de l’Ouest – JeuneAfrique.com


Coca-Cola (31,9 milliards de dollars de CA en 2018) mise sur le continent pour assurer sa croissance future. Ici, des employés d’un supermarché de Conakry livrant des bouteilles. © GABRIEL BOUYS / AFP


Alors que la concurrence s’exacerbe, la firme d’Atlanta poursuit sa diversification dans l’eau, les jus et les yaourts à boire, après avoir finalisé l’acquisition du groupe nigérian CHI en début d’année.


« Africa Unleashed », en français, « libérer le potentiel africain ». Tel est le slogan de la tournée effectuée sur le continent début novembre par James Quincey, le patron de Coca-Cola, un Britannique de 54 ans connu pour sa décontraction, préférant les jeans aux costumes trois pièces. Accompagné de l’ensemble de son équipe de direction, soit douze personnes, le dirigeant de la multinationale, qui vend 1,9 milliard de boissons chaque jour dans le monde, a passé deux jours à Lagos puis autant à Johannesburg, les deux sièges régionaux du groupe en Afrique subsaharienne.

Il s’agit de la première visite africaine de James Quincey depuis qu’il a succédé à Muhtar Kent comme PDG de The Coca-Cola Company, en mai 2017, fonction qu’il cumule avec celle de président du conseil d’administration depuis avril 2019. Objectif : réaffirmer que Coca-Cola (31,9 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 6,7 milliards de résultat net en 2018) mise sur le continent, et en particulier sur l’Afrique de l’Ouest, pour assurer sa croissance future.

« Système Coca »






A lire aussi

Laisser un commentaire