Cameroun: Yaoundé – La longue atttente des candidats


Lundi, à quelques heures de la clôture de la recevabilité des dossiers de candidature, ce n’était toujours pas la grande bousculade dans les antennes communales de Yaoundé.

Dans les antennes communales d’Elections Cameroon (Elecam) de Yaoundé I, II, III, IV et VI, sur les sept que compte le département du Mfoundi, parcourues hier entre 16h et 17h par CT, c’est la longue attente. Dans une antenne comme dans les autres, le décor est pourtant planté depuis plus de deux semaines pour recevoir les candidats et leurs dossiers. Au moment où nous mettions sous presse, une seule d’entre-elles avait connu le bonheur d’enregistrer le dépôt d’un dossier de candidature. En effet et selon le chef de l’antenne communale de Yaoundé IV, Florent Léopold Ehong Bessala, le dossier d’un candidat indépendant en lice pour l’élection législative dans la mairie de l’arrondissement local a été reçu aux environs de midi et demi.

Tout compte fait, les agents d’Elecam s’attendait à vivre une longue nuit. D’autant qu’à notre passage à Yaoundé VI, certains candidats de plusieurs formations politiques sollicitaient encore l’établissement d’une attestation d’inscription sur une liste électorale. « Comme d’habitude, les candidats viendront toujours au dernier moment. Nous sommes habitués à cela », confie Hélène Onana Ngono, chef d’antenne Elecam de Yaoundé III à Efoulan. Entre temps, les agents s’occupent comme ils peuvent tout en évitant le gaspillage d’énergie.

Lire aussi : Candidatures aux législatives et municipales 2019 : fin du processus



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire