Psgouv 2019-2020 : "Avec la politique du PNIA, nous avons renversé la tendance" (Adjoumani)



Abidjan – Invité de l’émission « Les Salons de Radio Côte d’Ivoire », dimanche le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani a rassuré qu’avec la politique du Programme national d’investissement agricole (PNIA), le gouvernement a renversé la tendance.

« De 2012 à 2018, le montant des ressources qui ont été mobilisées pour la mise en œuvre du Programme national d’investissement agricole (PNIA I) s’élève à 1 622 milliards de FCFA. Avec la politique du Pnia, nous avons renversé la tendance», a déclaré M. Adjoumani lors de l’émission portant sur le thème «« Modernisation de l’agriculture : défis et perspectives ».

La mise en œuvre du PNIA I a permis la relance de l’agriculture ivoirienne et contribué à la rendre plus performante et compétitive, comme l’atteste la hausse des productions agricoles : les productions cumulées des cultures pérennes sont passées de 4,631 millions de tonnes en 2012 à 7,318 millions de tonnes en 2018. Et la production vivrière, de 11 millions de tonnes en 2011 à 18 millions en 2018.

A fin décembre 2018, le PNIA a permis de créer 1,830 million d’emplois directs dans le secteur agricole et plus de 7 000 milliards de FCFA ont été distribués aux producteurs du cacao.

« Dans le seul secteur du cacao, ce sont plus de 7 000 milliards de FCFA qui ont été distribués aux producteurs sur la base des différentes augmentations depuis 2011 », a souligné, le ministre de l’Agriculture, relevant que le prix du cacao bord champ est passé à 825 FCFA en 2019 contre 725 FCFA en 2018. Soit 62% du prix CAF.

Cette augmentation est à mettre à l’actif du Président de la République, Alassane Ouattara, qui fait de l’amélioration continue des conditions de vie des producteurs l’une de ses priorités.

M. Adjoumani a réitéré l’ambition du gouvernement visant la transformation locale de la production nationale de cacao, afin d’y apporter une plus-value. A ce titre, il a relevé que des mesures incitatives sont prévues pour faciliter la transformation sur place du cacao.
bsp/ask



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire