Avec Luis Lacalle Pou, l’Uruguay passe à droite



Après quinze ans de mandats de gauche, l’Uruguay aura cette fois-ci un président de droite. L’écart entre les deux candidats qui étaient en ballotage a été de 3 090 voix seulement. 

Le candidat de gauche “Daniel Martínez a reconnu la victoire dans les urnes de Luis Lacalle Pou”, titre le quotidien El Observador à Montevideo.

Après un nouveau décompte des voix faisant suite à un écart trop minime entre les deux candidats lors du deuxième tour de l’élection présidentielle (qui s’était tenu le 24 novembre) – ce jeudi 28 novembre –, le tribunal électoral a donné la victoire à M.Lacalle Pou du Parti national (Partido nacional). L’homme est à la tête d’une coalition qu’il décrit comme “multicolore”, puisqu’elle rassemble divers courants politiques allant de la droite, jusqu’à l’extrême droite.

Néanmoins l’écart demeure très faible. En effet, 3 090 voix seulement séparent les deux rivaux. Le candidat de gauche, Daniel Martínez du Frente Amplio obtient 47,4 % des voix, tandis que son adversaire de droite rassemble 48,7 % des suffrages rapporte El País Uruguay.

Luis Lacalle Pou “sera donc le président de l’Uruguay à partir du 1er mars prochain”, ajoute le journal.

L’Uruguay demeure un pays profondément démocratique

La gauche clôture ainsi quinze années consécutives de mandats présidentiels, qui ont notamment été marqués par les années José Mujica de 2010 à 2015.

Fin octobre, les Uruguayens étaient, après l’Équateur et le Chili, descendus dans la rue à leur tour pour protester contre une réforme constitutionnelle visant à durcir les mesures de sécurité.

Néanmoins, commentait voici quelques jours l’Observador, “en Uruguay, la république vibre”. Dans un éditorial, l’auteur explique que :

l’Uruguay demeure un pays profondément démocratique en dépit de ses difficultés, un pays où “l’alternance au pouvoir est reconnue, où les leaders messianiques et corrompus font [trop] peur, et où les dissensions finissent par se résoudre tôt ou tard.”

 

Sabine Grandadam





A lire aussi

Laisser un commentaire