Cameroun: Elevage – Près de 520 millions pour des producteurs


Antoine Kana est tout sourire. Il vient de recevoir, pour le compte de sa coopérative, un chèque de 75 millions de francs du Projet de Développement de l’Elevage (Prodel). Ce vendredi 22 novembre, six autres organisations de producteurs ont eu droit à des appuis similaires, lors d’une cérémonie organisée à l’unité de coordination régionale du Prodel Zone 3 – sise à Makepe. Laquelle zone couvre quatre régions : le Littoral, le Nord-Ouest, l’Ouest et le Sud-Ouest.

L’opération de vendredi, cela dit, ne concernait que des acteurs basés dans le Littoral, qui ont reçu au total près de 520 millions de francs. Comme la coopérative Prosem.C, qui va pouvoir relancer ses activités sur deux sites sur la route de Yabassi. D’abord à Pk21, où un hangar est en construction, qui abritera des couvoirs. « Une fois que la structure sera opérationnelle, nous pourrons produire dans un premier temps environ 750 mille poussins par ans, et entre 2021 et 2022, cette capacité devrait être portée à un million de poussins/an », explique un des membres de la coopérative. Peu avant la remise des chèques, les travaux ont été évalués par le coordonnateur du Prodel Zone 3, Dr Anthony Yessi. Ainsi, à Pk 31, ce sont des bâtiments de ferme qui sortent de terre. « Nous aurons ici les parentaux qui produiront les oeufs fertilisés, encore appelés oeufs à couver », a indiqué le coordonnateur, qui s’est dit assez satisfait de l’évolution des opérations.

« Nous travaillons avec les organisations de producteurs qui fonctionnent comme des sociétés. Nous finançons les projets à hauteur de 60% », a ajouté Dr Yessi. Pour bénéficier des 75 millions qu’elle a reçus, la coopérative Prosem. C a dû par exemple fournir un apport propre de 12 millions, et obtenir un prêt bancaire de 37 millions de francs. Représentant le gouverneur du Littoral à la cérémonie, Samuel Célestin Nyindie, chef de la division des Affaires économiques, sociales et culturelles (Daesc) à la Région, a relevé que le Prodel est « une réponse forte du gouvernement » aux attentes des producteurs. Il a appelé à « un engagement fort » des bénéficiaires, invités à améliorer leurs activités et à créer plus d’emplois.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire