Algérie: Début des travaux de la 2ème Journée algéro-allemande de l’énergie


Alger — Les travaux de la 2ème édition de « la Journée algéro-allemande de l’énergie » ont débuté jeudi à Alger avec la participation de hauts responsables du secteur de l’énergie et des experts des deux pays.

Portant sur le thème: « Vers des systèmes énergétiques durables et innovants », cette rencontre, visant un renforcement de la coopération algéro-allemande dans le domaine de l’énergie notamment d’origine renouvelable, est organisée par le ministère algérien de l’Energie et le ministère allemand de l’Economie et de l’Energie.

Dans une allocution à l’ouverture des travaux, la secrétaire générale du ministère de l’Energie, Fatma-Zohra Cherfi, a indiqué que le partenariat algéro-allemand dans le domaine de l’énergie tend à faire bénéficier l’Algérie des expériences allemandes en matière de la transition énergétique.

Elle a affirmé que cet événement témoignait de la volonté commune d’encourager des partenariats fructueux entre les deux pays, ajoutant que l’Algérie, s’était fixée des objectifs ambitieux et confirme son engagement du déploiement à plus grande échelle de ce secteur.

La création, très récente, du commissariat aux énergies nouvelles et l’efficacité énergétique, témoigne également des ambitions de l’Algérie dans le domaine notamment des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Basé sur une approche participative et des objectifs concrets, le partenariat algéro-allemand a permis la réalisation, durant ces premières années de mise en œuvre, « des actions concrètes au bénéfice mutuel qui intègrent la maîtrise des technologies, le transfert de savoir-faire et d’expertise, la formation et la recherche développement », a-t-elle fait savoir.

L’ambassadrice d’Allemagne en Algérie, Mme Ulrike Knotz, a indiqué, de son côté, qu’à travers cette Journée, les deux pays s’adressent aux défis de la transition énergétique avec des concepts et des technologies innovantes qui seront discutées en détail à cette occasion.

Selon elle, les nouvelles technologies de gestion de la consommation de l’énergie, les installations d’énergies renouvelables, les carburants propres ou des produits et services d’efficacité énergétique deviennent de plus en plus importants, car ils constituent les marchés du futur.

« Ensemble, avec un échange de connaissances et de bonnes pratiques, nous pouvons avancer avec des pas sûrs, vers une transition énergétique au niveau de nos pays et à l’échelle internationale », a-t-elle estimé.

Le partenariat énergétique algéro-allemand a été mis en place en 2015 à la suite d’une déclaration commune. Il dispose d’une structure d’appui au sein de la « Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH » (GIZ) à Alger et à Berlin, qui soutient le fonctionnement de cette coopération bilatérale et joue le rôle d’interlocuteur et de plateforme d’échange.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire