Cameroun: Adamaoua – Des changements en vue


De nouveaux visages sont annoncés notamment dans le Mayo-Banyo pour les candidats aux législatives et la Vina pour les municipales.

De nouvelles personnalités vont probablement occuper le devant de la scène dans les prochaines semaines. Selon des indiscrétions, le RDPC aurait décidé de procéder au renouvellement de ses représentants à l’Assemblée nationale dans cette circonscription électorale, l’une des plus dynamiques de la région, voire du pays. Les trois députés qui siègent au Palais de verre de Ngoa Ekelle sous la bannière du RDPC vont certainement être changés. Aux municipales, la principale information qui filtre dans le Mayo-Banyo est relative à la composition de la liste du RDPC dans la commune de Mayo Darlé.

Le premier nom qui y figure-une première dans la région- est celui d’une dame, Aliou Dewa. Toujours dans cette formation politique, le coup de tonnerre vient de Ngan-Ha dans la Vina où le maire sortant Nana Missa est hors course selon nos informations. Les batailles électorales s’annoncent rudes. Un match à trois entre le RDPC, l’UNDP et le Parti Univers est en vue, notamment dans la Vina, précisément à Ngaoundéré urbain, dans le Djerem et dans le Mbéré et une partie du Faro-et-Déo. «Nous n’irons pas aux élections pour augmenter seulement le nombre des participants.

Nous allons essayer de faire encore mieux que lors des élections de 2013. Nous voulons notamment dépasser le chiffre de 192 conseillers municipaux et un député», précise Bobbo Saliou, actuel maire de Ngaoundéré Ier, président de la Fédération départementale de l’Undp dans la Vina. Deux des trois communes de Ngaoundéré (Ngaoundéré I, Ngaoundéré II) sont contrôlées par l’UNDP. Pour conquérir ces mairies, le RDPC a décidé d’investir de nouvelles personnes à l’instar de Abbo Bello, président de section, Aboubakar, ancien DAG au Mintoul, Me Ibrahim Hayatou ou encore Aboubakar Abba à Ngaoundéré III (Dang) où Ischaga, conseiller municipal, par ailleurs président de section a décidé de se retirer au profit des jeunes.

A Belel, le maire sortant Abbo Aboubakar, conduit une liste consensuelle. Au Fsnc, les responsables affichent une grande détermination. «Nous avons toujours démontré notre capacité de vaincre. Nous réservons une belle surprise à nos adversaires dans les 4 régions à savoir l’Extrême-Nord, le Nord, l’Adamaoua et l’Ouest», déclare Abbo Yéro, président national du mouvement des jeunes. Au sein du parti Univers du Pr Nkou Mvondo, la formation politique entend parler d’elle hors de son bastion traditionnel. Le Prcn de Cabral Libii est aussi en embuscade. « Nous avons postulé dans la commune de Ngaoundéré 2e, pour les municipales et dans le département du Mbéré, pour les législatives », confie Karamoko Souleymane, président régional Pcrn Adamaoua.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire