Cameroun: La CUD-MINTRANSPORTS et l’ONACC désormais ensemble dans la lutte contre les changements climatiques.


La Cérémonie de double signature des Accords Cadres de Collaboration entre la CUD – MINTRANSPORT et CUD-ONACC a eu lieu ce 27 novembre 2019 à Douala en présence du ministre des transports, du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala et du directeur de l’observatoire national sur les changements climatiques.

Les changements climatiques constituent un problème complexe qui bien qu’étant de nature environnemental a des conséquences sur beaucoup d’issues globales telles que la pauvreté, le développement économique la croissance de la population et le développement durable.

La protection de l’environnement devient dans ce contexte, un sérieux défi pour plusieurs pays au monde et plus particulièrement les grandes métropoles telles que Douala. Ces changement mettent ainsi en péril l’équilibre de nos villes et par ricochets l’épanouissement des populations qui y vivent.

Consécutivement,la communauté urbaine de Douala , collectivité territoriale décentralisée entend désormais collaborer respectivement avec les institutions ci après en vue de la protection de l’environnement,de la lutte contre les changements climatiques et la valorisation des données et informations y relatives. L’observatoire national sur les changements climatiques , établissement publique a caractère scientifique et technique d’une part et le ministère des transports, institution responsable de l’élaboration et de la mise en oeuvre de la politique gouvernementale en matière de météorologie d’autre part.

Les présents accords cadres signés à Douala ce jour par ces différentes parties ont donc pour objets: la definition d’un cadre de collaboration et de concertation pour la prévention , la recherche et l’échange des informations dans les domaines de la météorologie, de la climatologie, de l’environnement et du développement durable.

La mise en oeuvre de ces accords cadre est fixée par des convention spécifiques précisant des objectifs et des modalités de coordination des programmes,des projets et d’exécution des actions.

Ainsi, les axes de collaboration ci dessus évoqués se résument majoritairement a la réalisation et a la recherche conjointe des financements des projets de lutte contre les effets relatifs aux changements climatiques. En outre , une collaboration pérenne et efficace telle que voulue par les signataires des accords signés ce jour nécessite un soucis permanent. C’est à cet effet qu’il sera mis sur pieds des comités de suivi et d’évaluations conjointes composés d’experts. Par ailleurs, il faut noter que la signature des présents accords cadres soumet les parties à l’obligation de réserve et de ce fait, ces derniers sont engagés a tout mettre en oeuvre pour l’atteinte des objectifs fixes par chaque convention spécifique.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire