Institut supérieur de logistique de Ouagadougou : 27 stagiaires prêts à servir leurs pays


Le vendredi 29 novembre 2019, vingt-sept officiers et sous-officiers en stage à l’Institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO), sis au Camp militaire Guillaume Ouédraogo, ont reçu leurs diplômes de fin de formation. Ils sont de quinze nationalités de l’Afrique francophone, à recevoir leurs diplômes et à être prêts à servir leurs pays respectifs. La cérémonie a été présidée par le Chef d’Etat-major général des armées, le général de Brigade Moise Minoungou.

Ils sont vingt-sept stagiaires de quinze pays, officiers et sous-officiers, à recevoir leurs parchemins de fin de formation à l’Institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO), après six mois de stage. Deux domaines ont été concernés par ce stage, selon le directeur général de l’ISLO, Nestor Ouédraogo. Il s’agit du Cours d’application de chef de section du matériel (CACSMAT) qui était à sa 3e promotion et de la 19e promotion des Officiers de maintenance des corps de troupe (OMCT).


Le stage en CACSMAT, selon le directeur général, a pour but de former des officiers sortant de formation initiale, au management et à la prise de décision, et de leur faire acquérir des connaissances tactiques et techniques dans le domaine de la maintenance, afin de leur permettre d’exercer la fonction de Chef de section de maintenance.


Quant au stage OMCT, il a pour but de faire acquérir aux officiers subalternes, les connaissances techniques dans la gestion des matériels et la maîtrise des coûts de fonctionnement en vue d’assumer les fonctions de chef de section de maintenance et d’adjoint au chef de bureau maintenance logistique d’une formation en temps de paix, comme en temps de crise.


Outre les modules théoriques et pratiques, les directeur général souligne que les stagiaires ont aussi reçu des formations dans des modules spécifiques tels que l’instruction sur le tir au combat, la sécurité-incendie, le secourisme, le sauvetage au combat et le guidage d’un hélicoptère. Les stages se sont déroulés du 11 juin au 29 novembre 2019, soit environ six mois de formation. Au bilan, tous les stagiaires sont jugés aptes à recevoir leurs diplômes de fin de formation, d’où un taux de réussite de 100%, pour cette session de 2019.

« Soyez les ambassadeurs de l’ISLO dans vos pays respectifs »

Pour l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Luc Hallade, la coopération est fructueuse dans ce cadre et se poursuivra suivant les désirs du Burkina Faso, pour faire de l’ISLO, cette école de référence qu’elle est en passe de devenir. En dehors de la France, la Belgique est aussi partenaire de l’ISLO.


Aux nouveaux lauréats, le directeur général a souhaité bon vent, et leur a annoncé ceci : « Une proclamation de résultats est l’annonce d’un avenir à construire. En effet, les diplômes que vous avez reçus aujourd’hui sont la preuve de votre mérite et exigent de vous la culture de l’excellence. Allez et soyez les ambassadeurs de l’ISLO dans vos pays respectifs ».


Créée en 2000, l’ISLO autrefois Ecole militaire technique de Ouagadougou, appartient au réseau des écoles nationales à vocation régionale que la France soutient sur le continent africain. Le directeur général assure qu’il s’agit d’un projet de coopération ancien en phase de transition afin de devenir le centre de référence pour la formation logistique et technique des officiers et des sous-officiers des forces armées africaines et des personnels civils du Burkina Faso. Cependant, des difficultés subsistent et qui entravent le bon déroulement des stages et la promotion de la qualité de l’institut. Au rang de ces difficultés, le directeur évoque le manque d’infrastructures et de moyens financiers pour lequel, il a souhaité la mise en place du budget de l’ISLO, jusque-là, très attendue.

Les formations concernent 23 pays africains, tous francophones. Depuis la création de l’institut, 171 stages ont été conduits au profit de 2852 stagiaires des 23 nationalités africaines.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire