Afrique: La CAOPA prône une stratégie de « croissance bleue » basée sur les droits humains


Saly-Portudal (Mbour) — La Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA) souhaite que la stratégie de « croissance bleue » soit menée sous l’angle des droits humains, afin de tenir compte des préoccupations des acteurs de la pêche.

« La croissance bleue, l’économie bleue, la justice bleue, etc., ces stratégies doivent être menées sous l’angle des droits humains afin de ne pas léser les activités de la pêche artisanale », a dit son président, Gaoussou Guèye.

Il faisait face à la presse à la fin des activités marquant la célébration de la journée mondiale de la pêche, qui s’est tenue cette année à Mbour (ouest).

La « croissance bleue » est une stratégie à long terme visant à soutenir la croissance durable dans les secteurs marin et maritime dans leur ensemble.

Gaoussou Guèye dit avoir du mal à comprendre que des pêcheurs, des mareyeurs et des femmes transformatrices de produits halieutiques soient déguerpis de leurs espaces de travail au profit d’infrastructures hôtelières et d’autres industries pour des motifs liés à la croissance bleue qui, en réalité, ne profite pas à la pêche artisanale.

« Les délégués venus d’une trentaine de pays membres de la CAOPA et autres partenaires ont estimé qu’il est extrêmement important de voir comment prendre en compte les préoccupations des communautés côtières par rapport à ces concepts d’économie bleue, de croissance bleue et de justice bleue », a-t-il signalé.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire