SUD-KIVU, RDC : Les FDLR Délogés de leur Quartier Général à Kalehe par L’armée


Les Forces armées de
la RDC ont délogé les rebelles rwandais du Conseil national pour le
renouveau et la démocratie ou Forces démocratiques de libération du
Rwanda de Katasomwa, de leur quartier général à Kalehe, dans la province
du Sud-Kivu. Par Actualité CD

Les
rebelles ont été vaincus au cours des offensives menées du 29 au 30
novembre 2019, a précisé le porte-parole de l’opération Sukola 2, le
capitaine Dieudonné Kasereka.

« Nos hommes ont
attaqué les éléments CNRD à Katasomwa et les ont dispersés de cette
entité qui était leur quartier général. Depuis le matin, Katasomwa est
sous contrôle des FARDC après d’intenses combats », a-t-il déclaré.

En fuite, les rebelles ont pris le chemin du parc National de Kahuzi Biega, ce qui inquiète la société civile du milieu.

Elle craint pour la
recrudescence de l’insécurité dans ce patrimoine mondial avec comme
espèces protégés, les gorilles de montagne.

« Les FARDC ont délogé
les éléments CNRD qui étaient à Rutare, Chimbiro et à Katasomwa et se
sont rendus dans le Parc national de Kahuzi Biega. Nous demandons aux
décideurs congolais de faire de tout leur mieux pour qu’ils soient
rapatriés dans leur pays d’origine parce que là où ils se sont orientés
c’est toujours en République démocratique du Congo. S’ils continuent à
s’orienter là-bas et dans d’autres coins du territoire, la population
n’aura pas la paix », a indiqué Delphin Birimbi, président du cadre de
concertation de la société civile dans le territoire de Kalehe.

Delphin Birimbi d’ajouter :

« La population
continue à se déplacer. Au niveau de Shanje, ils sont déjà à 350
familles des déplacés, il y a aussi la population de Katasomwa qui est
en fuite, il y a une grande partie de la population de Bisesemana,
Kitindiro qui est au niveau de Bibatama, à côté du camp temporaire de la
MONUSCO, estimée à plus de 2500 familles. Aussi les autres sont à
Lemera et Buchaku, dans le groupement de Mbinga Sud. A cela s’ajoute
plusieurs mouvements de la population ».

Dans certaines parties
de Kalehe, l’inquiétude règne après les affrontements. L’armée a lancé
ses offensives contre le CNRD, le 26 novembre, dans plusieurs villages
contrôlés par les rebelles hutu FDLR (ou CNRD). 



rwandaactu

A lire aussi

Laisser un commentaire