Algérie: Rabehi affirme l’intérêt de la préservation des monuments culturels et historiques du pays


Djelfa — Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassan Rabhi, a affirmé, dimanche à partir de Djelfa, l’intérêt de la préservation des monuments culturels et historiques du pays, considérés comme un patrimoine civilisationnel.

Mabhi, qui était accompagné du ministre des Relations avec le Parlement, Fethi Khouil, a visité la mosquée « El Atik » (datant du 18eme siècle) de la commune de Charef (50 km à l’ouest de Djelfa), dont il souligné le rôle de « ce pôle de rayonnement religieux, dans l’ancrage de l’esprit de nationalisme », assurant qu’il fait parti des « monuments du patrimoine que nous nous devons de préserver comme acquis civilisationnel ».

Après avoir pris connaissance du rôle d’importance joué par ce haut lieu du culte, qui fut un lieu de ralliement pour les moudjahidines, durant la guerre de libération nationale, le ministre s’est engagé au « classement de cette mosquée, au vue de sa valeur historique », a-t-il estimé.

Cette mosquée historique a été bâti grâce à Tahar Kasri, sur les décombres de la mosquée dite des « Daraouiche », détruite par le colon français, qui avait interdit aux indigènes de la rebâtir , car considérée comme un symbole de résistance.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la Culture par intérim poursuit sa visite à Djelfa par l’inspection de structures culturelles au chef lieu de la wilaya et à Zekkar.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire