Bukavu : manifestation des étudiants pour exiger la paix à Minembwe et Beni


Des centaines d’étudiants de différentes institutions universitaires de la province du Sud-Kivu étaient dans les rues de la ville de Bukavu ce mercredi 4 décembre 2019 pour exiger la restauration de la paix à Minembwe (Sud-Kivu) et Beni, Butembo, Eringeti et Oïcha (Nord-Kivu).

« On en marre, on tue les gens à Beni, Butembo, Eringeti, Oïcha, Minembwe mais aussi à Kalehe. Nous voulons la paix, nous voulons qu’on puisse nous sécuriser, le Congo n’est pas sans Béni, le Congo n’est pas sans Minembwe, le Congo n’est pas sans Kalehe », a dit Ilanga Temba, président des étudiants ressortissants de la région de Beni.

Les étudiants se sont rendus au cabinet du gouverneur du Sud-Kivu pour déposer leur mémorandum. Dans ce document, ils invitent notamment les autorités à permuter les militaires basés dans les parties en proie à l’insécurité.

« Le collège provincial des étudiants du Sud-Kivu demande au gouvernement congolais de sécuriser par tous les moyens la RDC en général et les provinces du Nord et du Sud-Kivu en particulier, plus précisément Beni et Minembwe car sécuriser la population et ses biens est une mission régalienne de l’Etat (…) de permuter les militaires qui travaillent depuis longtemps dans les zones en proie à l’insécurité », demandent-ils.

« Nous allons nous battre par tous les moyens pour que la sécurité revienne et cela nous le ferons avec les autorités centrales », a répondu le gouverneur Théo Ngwabidje, gouverneur du Sud-Kivu qui a reçu le mémorandum des étudiants.

La semaine dernière, c’était la société civile du Sud-Kivu qui avait organisé une manifestation à Bukavu également pour dénoncer les tueries en masse des civils dans la région de Beni. Au total, plus de 107 civils ont été tués en novembre dernier par dans des attaques armées attribuées aux combattants d’Allied democratic forces (ADF) à Beni.

Par contre, dans la région de Minembwe, en territoire de Fizi (Sud-Kivu), ce sont les communautés locales qui s’affrontent causant plusieurs morts ainsi que des milliers de déplacés qi vivent dans des conditions difficiles.

Justin Mwamba



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire