Congo-Brazzaville: Musique – Figaro à Brazzaville


En séjour au Congo, son pays d’origine, l’artiste musicien résidant en Allemagne est venu célébrer le dixième anniversaire de la sortie de sa chanson « Il faut aller à l’école ».

« Je suis à Brazzaville pour annoncer la célébration du dixième anniversaire de la chanson Il faut aller à l’école et profiter de cette plate-forme pour remercier toute la nation congolaise pour son adhésion à cette chanson qui avait été reçue avec beaucoup de ferveur », a déclaré l’artiste.

Figaro inscrit cette activité dans le cadre de sa fondation « Il faut aller à l’école ». Après les dix ans, il a voulu convertir la chanson éponyme en fondation. C’est ainsi qu’à l’occasion de la célébration de ce dixième anniversaire, il a voulu engager une série d’actions qui consistent à œuvrer pour la lutte contre l’analphabétisme.

Dans son programme, Figaro compte effectuer des descentes dans les milieux scolaires ; se rendre chez les enfants de la rue pour essayer de voir comment peut-il les aider à retrouver le chemin de l’école, convaincu que l’avenir du pays c’est la jeunesse et celle-ci n’a pas sa place dans la rue mais à l’école.

Dans cette démarche festive, l’artiste Figaro a prévu également de remercier Dieu en demandant une messe d’action de grâce, d’organiser des spectacles pour être en communion avec son public, de rencontrer les institutions qui se chargent de l’éducation au Congo pour les honorer, en leur remettant officiellement la chanson « Il faut aller à l’école ».

Pour les dix ans, il dit poursuivre son cheval de bataille qui est la lutte contre l’analphabétisme en proposant à la jeunesse congolaise d’autres chansons telles « Il faut apprendre l’anglais » et « Il faut apprendre l’informatique », faisant savoir que l’avenir peut être à la portée de tous. Ces chansons et la première vont constituer un single qui sera rendu public avant les fêtes de fin d’année.

Notons qu’en dépit du fait que l’artiste réside en Allemagne, la fondation « Il faut aller à l’école » est basée dans la capitale congolaise.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire