Assemblée nationale : certains ministres sont demeurés en deçà des besoins réels de leurs administrations, selon la commission ECOFIN


En marge de la présentation du rapport général de la commission Economie et Finance ­(ECOFIN) sur l’examen du projet de loi des finances 2020, ce jeudi 5 décembre à l’assemblée nationale, le président de cette commission parlementaire, Rémy Masamba, a noté une sorte d’indiscipline de la part de  certains ministres quand aux besoins de leurs administrations, ce qui empêche la performance dans le travail.

« Votre commission a fait le constat qu’un nombre très élevé des ministres des différents services se sont présentés à elle pour solliciter des crédits supplémentaires qu’eux-mêmes avaient prévus dans le projet de budget et adoptés dans le cadre du conseil des ministres, cela dénote quelque part d’une certaine indiscipline caractérisée de certains membres du gouvernement au risque d’accréditer l’idée d’un dysfonctionnement de notre exécutif. C’est dans cet ordre d’idée que votre commission a rencontré et dit à son excellence Monsieur le Premier ministre que certains ministres de services clés de son dispositif de politique gouvernementale sont demeurés en deçà des besoins réels de leurs administrations hypothéquant de la sorte les objectifs de la performance », a prévenu Remy Masamba.

La plénière de l’Assemblée nationale avait déclaré recevable, le mercredi 20 novembre dernier, le projet de loi de finances de l’exercice 2020, après deux jours de débat général. Par la suite, la commission économie et finance  (ECOFIN) avait 10 jours pour l’examen de ce projet de loi. 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire