Algérie: Le dessinateur Nime en procès pour atteinte à l’image du président


Ce dessinateur algérien était présenté hier au tribunal d’Oran la deuxième ville du pays. En détention provisoire depuis plus d’une semaine, on lui reproche un dessin qui met en scène Abdelkader Bensalah, le président par intérim et Ahmed Gaid Salah, le chef d’état-major.

Nime – un surnom – est accusé d’atteinte à l’image du président de la République. Le dessinateur d’Oran a été arrêté la semaine dernière. Les forces de l’ordre se sont présentées à son agence de communication et ont saisi son matériel.

Son dessin le plus célèbre des dernières semaines est une oeuvre où l’on voit l’un des candidats à l’élection présidentielle, Abdelmadjid Tebboune, assis, entouré du chef d’état-major et du président par intérim qui lui présentent un soulier, tel le futur élu.

Placé en détention provisoire par un juge jeudi dernier, le dessinateur a comparu hier. Le procureur a requis 18 mois de prison ferme et une amende. Plusieurs artistes étaient au tribunal pour exprimer leur soutien.

En 2016, un journaliste, Mohamed Tamalt, était décédé en détention après avoir été condamné à deux ans de prison pour offense au président de la République. Le verdict pour Nime est attendu mercredi, la veille du scrutin présidentiel.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire