« La complémentarité et l’entente entre le temporel et le spirituel est essentiel pour la stabilité et la paix dans le pays » (Serigne Mame Mbacké Khadim)


Le président de l’Association islamique pour le soufisme (Ais), Serigne Mame Cheikh Mbacké Khadim était à Pire en prélude à la 117 ème édition du Gamou de Pire (Tivaouane). Occasion qu’il a saisie, après son ziara au Khalife de Pire, Serigne Mansour Cissé pour magnifier les relations entre communautés religieuses au Sénégal. Le soufisme tel que vécu par les communautés religieuses constitue, selon lui, un rempart au terrorisme. La clémence de la justice dans le dénouement de l’affaire du Serigne daara de Ndiagne (Louga), Cheikhouna Guèye n’a pas été en reste. « La sortie du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké a beaucoup joué dans cette affaire. Ceci traduit la complémentarité et l’entente entre le temporel et le spirituel qui constituent un maillon essentiel pour la stabilité et la paix dans le pays », a-t’il tenu à expliquer.






Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire