Sénégal: Le secteur de l’Elevage veut « impérativement » participer à l’atteinte des objectifs du PSE


Dakar — Le ministre de l’Elevage et des productions animales, Samba Ndiobène Kâ a rappelé vendredi à Dakar que la mission « essentielle » de son département est de participer de « façon impérative » à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE).

« Je rappelle que la mission essentielle de mon département est de participer de façon impérative à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE) », a-t-il notamment déclaré lors de l’examen par les députés du projet de budget du l’Elevage et des Productions animales pour l’exercice 2020.

Répondant aux questions des députés, M. Kâ a assuré que la santé des animaux demeure une priorité pour son département, avant de mettre l’accent sur la valorisation des productions animales.

Interpellé sur l’approvisionnement de moutons en période de Tabaski, il a souligné que l’Etat a un rôle de « facilitateur ».

En cette période de forte demande en moutons, l’Etat aide les opérateurs pour accéder au crédit et supprime la taxe pour ceux qui importe ces bêtes à partir du Mali ou de la Mauritanie, a-t-il expliqué.

Selon lui, l’Etat subventionne l’achat d’aliment de bétail, essaye de faire de « son mieux » en termes de fourniture en eau et assure la sécurité du bétail.

Quant au prix du mouton, il n’est pas fixé par l’Etat, a encore précisé le ministre qui a ajouté : « C’est la loi du marché qui définit les prix. On peut cependant organiser un cadre pour aider les uns et les autres à sortir gagnant-gagnant ».

Le budget du ministère de l’Elevage et des Productions animales, pour l’exercice 2020, s’élève à 25.809.776.253 FCFA pour des autorisations d’engagement de 46.905.079.360 FCFA, a appris l’APS vendredi auprès de l’Assemblée nationale.

Le budget de ce département est détaillé dans un rapport de la Commission des Finances de l’institution, remis à la presse lors de la séance plénière consacrée à l’examen du budget 2020 de ce ministère.

Selon la même source, ce budget 2020 est affecté à quatre programmes.

Le programme consacré à la production animale est doté de 21.875.551.039 FCFA en crédits de paiement et 45.937.125.290 FCFA en autorisations d’engagement.

Le deuxième programme portant sur la santé animale et la santé publique vétérinaire s’est vu allouer 850.866.070 FCFA en crédits de paiement et 716.268.070 FCFA en autorisations d’engagement.

Concernant la mise en marché des produits animaux, il est prévu 284.015.000FCFA en crédits de paiement et 151.686.000 FCFA en autorisations d’engagements.

Le programme de pilotage, de coordination et de gestion administrative est doté de 2.799.344.144 FCFA en crédits de paiement et 100.000.000FCFA en autorisations de paiement.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire