trois personnes se font tuer pour une affaire de 2 000F à Bodo



9 décembre 2019 21:52

SOCIETE – Dans la soirée du lundi 9 décembre 2019, pour une dette de 2 000 francs CFA, les gendarmes du département de Kouh Est ont abattu trois personnes.

C’est une histoire d’une dette de 2 000 francs CFA qui a tourné au drame. Selon une source locale que nous avons contactée, un monsieur a contracté une dette auprès de la femme de l’Officier de Police judiciaire de la brigade de Bodo. Informé par sa femme, l’OPJ a donné des instructions à deux gendarmes d’aller interpeller le débiteur, rapporte notre source. Retrouvé dans un cabaret au petit marché de Bodo, le sieur refuse se faire arrêter par les gendarmes exigeant une convocation ou un mandat d’arrêt. Une altercation s’en est suivie et l’un des gendarmes l’a abattu sur place, raconte notre source.

Choqués, la population a pris le cadavre pour aller déposer dans la cour de la compagnie de la gendarmerie. Alertés, le commandant de la compagnie de la gendarmerie (Compagend) et l’OPJ en question se présentent à la compagnie qui grouille de monde. Selon la source, “le compagend a commencé par tirer à bout portant sur la population présente y compris l’OPJ. Une femme et un homme meurent sur le coup. Un troisième grièvement blessé est évacué à l’hôpital de district de Bodo. Il est entre la vie et la mort.” Les trois cadavres se trouvent présentement à la Compagnie.

A l’heure actuelle où nous sommes, c’est un silence de mort qui règne sur Bodo. Les renforts sont venus de Béboto, Goré, de Doba“, conclut-il.





tchadinfos

A lire aussi

Laisser un commentaire