Afrique de l’Ouest: Un marché obligataire très dynamique


Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la BRVM*, a procédé lundi à la première cotation de l’emprunt obligataire du Trésor Public du Burkina Faso ‘TPBF.O9 6,50 % 2019-2027’.

Le Burkina Faso est le 3e émetteur souverain du marché obligataire avec un peu plus de 776 milliards de Fcfa mobilisés.

En terme de ressources levées, 1088,229 milliards ont été mobilisés cette année par les États de l’l’UEMOA, contre 809,091 milliards en 2018.

Cette évolution témoigne du dynamisme du marché obligataire de l’UEMOA qui se renforce d’année en année.

De 2012 à 2019, la capitalisation a progressé de 496,79% passant de 832 milliards à 4133,338 milliards au 29 Novembre 2019, soit 98% de la capitalisation du marché des actions.

Les pays de l’UEMOA recourent de plus en plus au marché financier régional pour satisfaire leurs besoins de financement à long terme notamment ceux en infrastructures, identifiés dans leurs différents plans nationaux de développement.

Ceci constitue une bonne nouvelle pour la rémunération de l’épargne institutionnelle et particulière locale dont la mobilisation accrue constitue aujourd’hui l’une des priorités absolues face à la rareté des ressources extérieures traditionnelles.

* La BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières), est la Bourse commune aux 8 Etats de l’UEMOA



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire