Burkina Faso: 11-Décembre à Tenkodogo – L’«omniprésence » des FDS rassure les festivaliers


La sécurité est un élément capital pour la réussite de la fête nationale. Sidwaya a tendu son micro, le lundi 9 décembre 2019 pour connaître les attentes des festivaliers sur leur sécurité.

Le commissaire de course cycliste, Séni Wangrawa arrivé dans la matinée du lundi 9 décembre 2019 à Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, affirme que tout le monde a été contrôlé avant son entrée dans la ville et cela l’a beaucoup rassuré. Il précise que le contrôle a concerné les documents d’identité et ceux des véhicules.

Dans le contexte d’insécurité que connaît le Burkina Faso depuis quelques années, il fait savoir que la présence des FDS dans toutes les rues de Tenkodogo rassure.

A entendre la vendeuse d’eau Saratou Sorgho, les patrouilles de nuit et de jour encouragent les citoyens à fréquenter sans crainte les différents lieux de réjouissance.

Quant à l’élève sage-femme, Awa Traoré, rencontrée sur l’aire de la foire, elle dit être en sécurité en ce sens que les FDS font un contrôle rigoureux des visiteurs.

« Je suis en sécurité parce qu’à l’entrée, il y a des agents de sécurité et également à la sortie», se félicite-t-elle. Le consultant en bien-être au stand de la Maison du bonheur, Seydou Sankara, venu de Ouagadougou pour la foire apprécie positivement la présence des FDS.

A l’en croire, certains de ses proches l’ont déconseillé de faire le déplacement avec son véhicule personnel au regard de l’insécurité.

Qu’à cela ne tienne, M. Sankara dit avoir entièrement confiance aux FDS pour garantir la sécurité lors du déroulement de toutes les activités de la célébration de la fête nationale.

La restauratrice occupant un stand à la foire, Brigitte Ouédraogo salue les efforts consentis par les autorités pour déployer les FDS sur l’aire de la foire. De son avis, depuis son arrivée avec son personnel à Tenkodogo, tout se passe bien.

« Nous vendons sur l’aire de la foire et nous y dormons. Dieu merci, nous n’avons pas connu des cas d’agressions ni de vol. Cela veut dire que les FDS font du bon boulot pour assurer notre sécurité », estime la restauratrice.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire