Cameroun: Sécurité routière – Les élus ont leur responsabilité


Une table ronde entre le gouvernement et les parlementaires s’est tenue sur le sujet hier à l’Assemblée nationale.

A l’initiative du Réseau parlementaire pour la sécurité routière au Cameroun, une table ronde sur la sécurité routière s’est tenue hier à l’Assemblée nationale. Elle était présidée par le vice-président de l’Assemblée nationale, l’hon. Kombo Gberi, en présence du ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. Les échanges ont porté sur l’engagement des parlementaires dans le chantier gouvernemental de lutte contre l’insécurité routière.

Comme l’a indiqué le ministre des Transports, le Cameroun est sur la voie de l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement, dont l’un des axes porte sur la sécurité routière. Il est alors question d’élaborer des programmes efficaces de prévention des accidents de la route. A ce sujet, les parlementaires ont été interpellés sur le rôle de sensibilisation et d’éducation des usagers de la route, surtout en cette période de fêtes de fin d’année.

Par ailleurs, les échanges d’hier ont visé à promouvoir l’intégration de la prévention des accidents de la route aux politiques qui favorisent le développement durable. Le vice-président de l’Assemblée nationale a redit l’engagement des parlementaires à œuvrer aux côtés des pouvoirs publics pour le renforcement de la sécurité sur nos routes.

A la lumière du manifeste mondial des législateurs pour la sécurité routière, les parlementaires sont surtout attendus dans des plaidoyers pour l’application des principes de bonne gouvernance aux programmes nationaux de prévention des accidents de la route. D’autres axes de la lutte, tels que le financement en faveur de la sécurité routière ou le renforcement des procédures d’évaluation des projets d’infrastructures routières ont également été identifiés.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire