Brexit : les Européens saluent la « clarification » apportée par la victoire de Boris Johnson



C’est l’exercice imposé pour les responsables politiques après toute élection qui a une portée internationale : envoyer ses félicitations, plus ou moins sincères, à l’heureux élu.
La victoire écrasante de Boris Johnson

, qui ouvre la voie à une finalisation du Brexit, ne déroge pas à la règle.

Et depuis très tôt ce matin, les premiers messages affluent et mettent le plus souvent l’accent sur les deux conséquences majeures de ce vote : d’une part le fait que ces résultats lèvent une partie des incertitudes qui bouchaient l’horizon. D’autre part ce qu’il implique pour l’avenir des relations commerciales et politiques avec Londres.

La France salue la « clarification » de la situation

Ce sont bien évidemment les Européens qui sont concernés au premier chef par ces résultats qui permettent d’espérer tourner le dos à des mois d’incertitudes et de flou. En France, la ministre des Affaires européennes, Amelie de Montchalin, a ainsi souligné dès le début de la matinée que le résultat de ces élections constituait « une clarification démocratique après 3 années de débats ».

Lors du Conseil Européen qui se tient ce vendredi matin, « nous évoquerons la relation future » entre l’Europe et le Royaume-Uni et « nos liens économiques », a-t-elle précisé.

Bruxelles se dit « prêt à négocier »

« Maintenant, il faut rebâtir des relations avec la Grande-Bretagne qui est un partenaire important », a affirmé sur RTL le nouveau commissaire européen au Marché unique et au Numérique, Thierry Breton.

« Nous sommes prêts à négocier » a de fait déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. « Nous sommes prêts. Nous avons défini nos priorités », a lancé de son côté le président du Conseil européen Charles Michel. Et d’espérer « une ratification rapide par le parlement britannique » de l’accord de sortie négocié entre Londres et l’UE, « afin que l’on puisse démarrer dans la sérénité, tranquillement, mais avec une grande détermination, la négociation sur la phase suivante ».

Toujours sur le vieux continent, la chancelière autrichienne Brigit Bierltein s’est félicitée de ce vote en soulignant que ce vote semblait « ouvrir la voie pour un Brexit en bon ordre ».

Trump met l’accent sur un futur accord commercial avec Londres

Alors que dans nombre de capitales, européennes ou non, il est de tradition pour les chefs d’Etat d’attendre la proclamation officielle des résultats pour se manifester, Donald Trump a damé le pion à tout le monde en étant l’un des tout premiers à se manifester et à féliciter le Premier ministre britannique. « Félicitations à Boris Johnson pour cette grande victoire ! La Grande-Bretagne et les Etats-Unis sont désormais libres de conclure un nouvel accord commercial massif après le BREXIT. Cet accord a le potentiel d’être bien plus important et plus lucratif que tout autre accord qui pourrait être conclu avec l’UE. Bravo Boris », a tweeté
le locataire de la Maison-blanche qui avait pourtant, fin octobre dernier, critiqué Boris Johnson pour l’accord obtenu avec Bruxelles.

C’est également via Twitter, que le Premier ministre australien, Scot Johnson, a félicité le vainqueur de ces élections. « Toutes nos félicitations à Boris Johnson pour sa victoire retentissante et son retour en tant que Premier ministre britannique » a-t-il en effet déclaré en soulignant attendre un nouvel accord entre les deux pays.

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Arden a également été prompte à saluer la victoire de Boris Johnson et a souligné à cette occasion que « la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni sont des amis proches et que malgré la distance, nous sommes fortement liés par notre histoire et notre peuple ».





A lire aussi

Laisser un commentaire