Au Forum de Doha, Moussa Faki dénonce la marginalisation de l’Afrique à l’ONU – JeuneAfrique.com


Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, lors du Forum de Doha, au Qatar, le 14 décembre 2019. © DR / Moussa FAKI / UA

Le président de la commission de l’Union africaine a dénoncé lors du Forum de Doha, au Qatar, la marginalisation de l’institution panafricaine sur les questions qui la concerne.


Il n’était pas venu pour délivrer un discours consensuel de conférence internationale. Lors d’une des principales sessions plénières du Forum de Doha, qui se tient du 14 au 15 décembre, Moussa Faki a pris la parole pendant un débat portant sur une nouvelle gouvernance dans un monde multipolaire.

« La place de l’Afrique n’est pas entièrement reconnue »

Après une première intervention de Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani, ministre qatari des Affaires étrangères, le président de la commission de l’Union africaine s’est à son tour exprimé, en français.

« L’Afrique constitue plus du quart des membres des Nations unies, mais qu’il s’agisse de la paix, de développement économique ou du changement climatique, la place de l’Afrique n’est pas entièrement reconnue. Ce qui est extrêmement grave », a-t-il déclaré.





A lire aussi

Laisser un commentaire