Accès des populations aux énergies renouvelables : Le Programme « Voix Pour le Changement » sensibilise les députés


Le Programme  » Voix pour le Changement  » a initié ce vendredi 20 décembre 2019 à Ziniaré, région du Plateau central, un atelier d’échanges avec les députés sur la problématique des énergies renouvelables. Il s’agit de voir avec les élus du peuple, quelles peuvent être leurs contributions pour améliorer l’accès des populations aux services et équipements d’énergies renouvelables de qualité au Burkina Faso.


Le Programme « Voix pour le Changement » est mis en œuvre au Burkina Faso par trois organisations de la société civile (OSC). Il s’agit de l’Association de gestion des ressources naturelles et de la faune de la Comoé-Léraba (AGEREFCL), de l’Association centre écologique Albert Schweitzer et de l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité de Dédougou (OCADES). Elles ont adopté ensemble un plan de plaidoyer. Ceci, pour améliorer l’accès des populations, surtout en milieu rural, aux services et équipements de qualité en énergies renouvelables.


En vue de sensibiliser les élus nationaux sur cette problématique, le Programme a organisé un atelier le vendredi 20 décembre 2019 à Ziniaré, région du Plateau-Central. Selon Mahamado Badiel, coordonnateur du Programme, la présente rencontre va permettre de poursuivre les réflexions avec les élus nationaux en vue de susciter davantage leur engagement. Cela, pour un meilleur accès des populations, surtout en milieu rural, aux services et équipements de qualité.


Pour Mamadou Karama ,secrétaire exécutif de l’AGEREF membre de la coalition qui mène le plaidoyer, les députés constituent un maillon de transmission entre les populations et l’exécutif. Ils peuvent donc enregistrer les doléances et les répercuter auprès du gouvernement. Il sait également que le député participe au parlement à l’adoption des politiques publiques. « Pour que notre plaidoyer porte, il faut toucher les représentants du peuple », se convainc-t-il. L’atelier est une occasion donc de voir comment l’on peut susciter un meilleur engagement des élus pour accompagner le Programme dans le plaidoyer.


Les députés semblent déjà être disposés à accompagner l’initiative. Le député Moussa Zerbo, représentant le président de l’Assemblée nationale, a révélé que le processus sur la question est déjà enclenché. Il a rassuré que lui et ses collègues comptent s’investir pour tout ce qui viendrait de la part des OSC. Le député a également laissé entendre qu’ils vont porter les voix des OSC auprès de qui de droit. Ils le feront pour que les populations puissent avoir accès à l’énergie. « Nous allons interpeller les décideurs pour qu’on puisse aller dans le bon sens. En tant que parlementaires, nous allons porter le plaidoyer et porter la voix des sans -voix », a-t-il conclu.

Dimitri OUEDRAOGO et Bonaventure Pare (Photo)

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire