Afrique Centrale: CEEAC – La Commission créée


Principale résolution du 9e sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement qui s’est tenu hier à Libreville en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, représentant personnel du chef de l’Etat.

Exit le secrétariat général ! on parlera dorénavant de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). C’est l’une des principales résolutions de l’organisation sous-régionale qui s’est réunie hier au Palais du bord de mer (palais présidentiel) de Libreville. Au cours de ces assises qui étaient placées sous la présidence du président Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la CEEAC, les chefs d’Etat et de gouvernement de la sous-région, dont le Premier ministre, chef du gouvernement du Cameroun, Joseph Dion Ngute, représentant personnel du président de la République, Paul Biya, ont passé en revue cinq principaux points.

Ceux-ci portaient notamment sur l’insertion au sein de l’architecture institutionnelle de la CEEAC du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale, (COPAX), le projet de cadre organique, le projet de protocole du traité instituant la Commission de la CEEAC, le projet de règlement financier et le projet du statut du personnel révisé de la communauté. Les assises de la capitale gabonaise se situaient à un tournant de la vie de cette institution, aujourd’hui vieille de 36 ans.

Au cours de leurs travaux, les chefs d’Etat et de gouvernement ont passé en revue puis validé le rapport des ministres qui se sont réunis dans la capitale gabonaise du 16 au 17 décembre 2019 dans le cadre du Conseil des ministres des Etats membres. Des assises préparatoires qui ont jeté les bases de la réforme institutionnelle de l’organisation sousrégionale. Le chef de l’Etat gabonais a réaffirmé sa détermination à conduire à leurs termes les réformes en cours. En marge de ces travaux, le Premier ministre, chef du gouvernement Joseph Dion Ngute a été reçu en audience hier par le président Ali Bongo Ondimba, à qui il a remis un message de son homologue camerounais, Paul Biya.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire