Afrique: Transferts de fonds – Les migrants africains plus généreux que les partenaires au développement


Les envois de la diaspora vers les pays d’Afrique subsaharienne ont dépassé le volume de l’aide internationale et des investissements des entreprises étrangères au cours de la présente année.

Selon les chiffres de la Banque mondiale (BM), les envois de fonds de la diaspora africaine devrait atteindre quarante-neuf milliards de dollars américains l’année en cours, dépassant ainsi largement la coopération internationale et les investissements extérieurs. Par ailleurs, à en croire la BM, ces flux affichent une hausse de 50 % depuis 2010. En somme, une bonne nouvelle pour l’Afrique qui peut compter sur un puissant levier pour se développer. En outre, cet argent est passé par des mécanismes officiels tandis qu’une autre partie non moins importante des transferts vers l’Afrique subsaharienne arrive à destination par des moyens informels et difficilement traçables. Il n’y a donc pas moyen de les comptabiliser. Toutefois, la BM parle d’une proportion située dans la fourchette entre 35 % et 75 % des flux comptabilisés.

Pour le continent africain, il est clair que ces envois représentent aujourd’hui la principale source de financement extérieur. En d’autres termes, renchérit l’auteur du rapport, les Africains ou plutôt les travailleurs immigrés deviennent sans conteste les acteurs majeurs du développement de leur pays d’origine. Quant aux effets immédiats, ils se concentrent dans les domaines de l’éducation et de la santé. Concrètement, cela se traduit par une hausse des dépenses dans ces domaines et, par conséquent, un recul de la pauvreté. En ordre d’importance, les transferts financiers les plus importants atterrissent d’abord dans le Maghreb, plus particulièrement en Égypte, soit 28,9 milliards de dollars en 2019. Par après, il y a le géant nigérian à hauteur de 24,3 milliards de dollars. Mais si l’on se réfère au produit intérieur brut pour arriver à évaluer plus efficacement son impact réel sur le développement, les pays en tête sont les Comores, la Gambie, le Lesotho, le Cap-Vert, le Liberia, le Zimbabwe, le Sénégal, le Togo, le Ghana et enfin le Nigéria.

Mais où se situe exactement la République démocratique du Congo, avec sa forte diaspora très active un peu partout dans le monde ? La BM lève un coin de voile sur cette question en révélant, par exemple, que ce pays vient en deuxième position, après le Sénégal, pour les transferts de fonds en Afrique francophone.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire