Au Gabon, le pétrole au cœur de la politique de relance – JeuneAfrique.com



Le secteur des hydrocarbures reprend de la vigueur, notamment grâce à la signature de nouveaux contrats d’exploration. Une première depuis cinq ans.

Un nouveau code pétrolier, plus attractif pour les investisseurs, promulgué en juillet. Neuf contrats d’exploration signés depuis le mois d’août – une première depuis cinq ans ! – et trente-cinq blocs offshore mis aux enchères jusqu’en janvier 2020… Le Gabon semble mettre toutes les chances de son côté pour relancer sa production d’hydrocarbures.

Depuis la mi-2014, la chute des cours du baril de brut au niveau mondial a mis en difficulté le secteur pétrolier au Gabon, qui jusqu’alors tirait en moyenne 60 % de ses recettes d’hydrocarbures. Sans compter le déclin de la production. L’économie tout entière du pays a été touchée par cette crise, à laquelle est venu s’ajouter le lot d’incertitudes et de troubles politiques liés à la présidentielle, en 2016.

Licenciements économiques et cessations d’activités se sont ensuivis. En octobre 2017, la major américaine Shell a cédé ses actifs à Assala ; à Port-Gentil, la capitale pétrolière, le taux de chômage a augmenté et, entre 2014 et 2019, le pays n’a signé aucun nouveau contrat d’exploration.

Forages offshore prometteurs





A lire aussi

Laisser un commentaire