Avec les grèves, la revanche du vélo et de la trottinette à Paris



Depuis le début des grèves contre la réforme des retraites, les transports en commun sont fortement perturbés à Paris, alors que l’usage des trottinettes et des vélos explose. Pour le Corriere della Sera, il s’agit d’une petite victoire pour la maire de la capitale, Anne Hidalgo.

“Je veux que Paris soit la capitale mondiale du vélo”, déclarait en juillet dernier Anne Hidalgo, la maire de Paris. Elle était alors loin de se douter que le mouvement de contestation qui, depuis le 5 décembre, paralyse le réseau de transports parisien, donnerait un sérieux coup de pouce à son ambition.

Depuis le début des grèves contre la réforme des retraites, le nombre de vélos et de trottinettes électriques sur les pistes cyclables [et les trottoirs] a en effet doublé, selon les relevés de la municipalité.

Paris à vélo

Le 17 décembre, alors que les syndicats prévoyaient une nouvelle manifestation géante, l’appel à la grève a été particulièrement suivi par les employés de la SNCF et de la RATP. On a assisté, dans les rues de la capitale, aux mêmes scènes que quinze jours plus tôt : des milliers d’usagers bloqués pendant une heure dans les tunnels du métro, dans l’espoir de monter dans l’une des quelques rames en circulation, serrés comme des sardines, quitte à devoir parfois en venir aux mains pour se glisser dans un wagon.

En surface, les autobus sont pris d’assaut et de gigantesques embouteillages se forment, notamment aux portes de Paris.

Pour échapper à ce chaos et avoir une chance d’arriver au bureau ou à leurs rendez-vous, tous ceux qui le peuvent ont choisi le vélo ou la trottinette électrique,

[…]

Stefano Montefiori

Lire l’article original

Source

Fondé en 1876, le premier quotidien italien mentionne toujours “della sera” (“du soir”) dans son titre, alors qu’il sort le matin depuis plus d’un siècle. Sérieux et sobre, le journal a su traverser les vicissitudes politiques en gardant

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire