Académie Internationale de lutte contre le terrorisme, Hamed Bakayoko : “Un partenariat gagnant-gagnant, sans complexe et assumé”



Le samedi 21 décembre 2019, lors de la réception du Président de la République française Emmanuel Macron au Palais de la Présidence de la République à Abidjan Plateau, le ministre d’État ministre de la défense Hamed Bakayoko a, dans son allocution, laissé entendre que la Côte d’Ivoire assume sans complexe son partenariat militaire avec la France, qui doit aboutir à la construction sur son territoire, de l’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme.
« Le projet de l’Académie Internationale de lutte contre le terrorisme est le symbole de l’excellent partenariat qui existe entre la Côte d’Ivoire et la France. Un partenariat gagnant-gagnant, sans complexe et assumé», a clarifié le ministre d’État Hamed Bakayoko. Il avait la charge de faire au Président de la République Alassane Ouattara et à son homologue français Emmanuel Macron, une présentation du projet et les situer sur le niveau d’avancement des travaux de réalisation.
Hamed Bakayoko a expliqué que l’académie qui sera installée à Jacqueville, aura comme missions spéciales, de renforcer la capacité opérationnelle des unités engagées dans la lutte contre le terrorisme, améliorer la coordination interministérielle de tous les acteurs impliqués, créer une communauté régionale de partage d’expériences sur les problématiques liées au fléau. Il a dit que les travaux de construction ont déjà démarré par le terrassement, et s’achèveront en septembre 2020. Et que le coût global du projet s’élève à 30 millions d’euros (19,65 milliards FCFA) dont 21 millions d’euros (13,755 milliards FCFA) déjà mobilisés.
«En attendant son installation effective sur son site de Jacqueville, l’Académie a déjà accueilli 165 stagiaires venus de 9 pays africains», a informé le ministre d’État ministre de la défense. Ces stagiaires sont issus de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Togo, du Tchad et du Sénégal.



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire