Affaire Kémi Séba : « Le pouvoir MPP est victime de son hypocrisie et de son double jeu avec la France », selon l’opposition politique


Dans sa sortie hebdomadaire de ce mardi, 24 décembre 2019, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) s’est penché sur l’arrestation du président de l’organisation non-gouvernementale « Urgences panafricanistes », Kémi Séba, la nouvelle monnaie « Eco » et le financement de la construction de l’Ecole politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) par le Parti communiste chinois, à hauteur de 300 millions de francs CFA.

« Kémi Séba a bien rappelé dans la vidéo rendue publique qu’il avait été reçu par le président du Faso, et que ce dernier lui avait proposé une collaboration. Le pouvoir MPP est tout simplement victime de son hypocrisie et de son double jeu avec la France », ont exprimé les conférenciers, Jean-Hubert Bazié de la Convergence de l’Espoir et Yumanli Lompo du PNDS (Parti national des démocrates sociaux).

Cependant, le CFOP-BF dit condamner les propos de Kémi Séba. « Indiscutablement, par ses propos, Kémi Séba a manqué du respect à l’ensemble du peuple burkinabè, et nous les condamnons fermement », clarifie l’opposition politique.

Par la même occasion, le CFOP-BF condamne les tentatives de saccage du domicile du secrétaire à la jeunesse du MPS (Mouvement patriotique pour le Salut) par des jeunes, dans cette affaire Kémi Séba.

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire